A propos des femmes...

Femmes prêtres ?



Déjà dans l'Ancienne Alliance le peuple élu était aimé de Dieu comme une épouse adultère l'est toujours de son mari fidèle (Os 1.3 ; Jr 2), et dans la Nouvelle Alliance le Christ Se présente comme cet Époux le Nouvel Adam (1 Co 15.20+), venant épouser l'humanité rachetée au prix de son Sacrifice (Mc 2.19 ; Mt 22.1-14 ; Jn 3.29 ; 2 Co 11.2 ; Ep 5.22-33 ; Ap 19.7, 9). C'est par ce langage de l'Écriture qui exprime l'homme et la femme dans leur identité profonde, que nous est révélé le mystère de Dieu et du Christ C'est dire que ces symboles de l'époux et de l'épouse sont donc essentiels : sans eux la Révélation nous serait inintelligible ! C'est pourquoi le respect de la Création telle que Dieu la faite s'explique non seulement par respect du Créateur, mais encore par souci d'intelligibilité de la Révélation et du sacrement lui-même.

L'économie sacramentelle est en effet fondée sur des signes naturels, sur des symboles inscrits dans la psychologie humaine, en sorte nous dit St Thomas d'Aquin que « Les signes sacramentels représentent ce qu'ils signifient par une ressemblance naturelle. » (In IV Sent., dist 25, Q. 2, art. 2). Ainsi, parce que l'évêque ou le prêtre n'agissent pas en leur nom propre mais in persona Christi, c'est-à-dire en tant que représentants du Christ (2 Co 5.20 ; Ga 4.14) qui agit, Lui, par eux, cette nécessaire « ressemblance naturelle » entre le signe et ce qu'il signifie demande que le signe du Christ qui est un homme, soit lui-même un homme, aussi vrai que la grâce ne vient pas détruire la nature mais la sauver !

Si nous confessons avec S. Paul que dans le Christ il n'y a plus l'homme et la femme (Ga 3.28) parce que tous nous ne faisons qu'un, cela s'entend de la vocation universelle à la filiation divine, mais non pas des ministères ! Un des plus grands biens que donnent les femmes par leur impossibilité d'être prêtres est de manifester que le sacerdoce est un don et non un dû ! Et parce que le sacerdoce est un don, qui n'est dû à personne (Jn 15.16 ; He 5.4) il est d'autant plus merveilleux quil soit donné à quelques uns pour le bénéfice de tous !

La différence sexuelle que le Nouvel-Âge et le mouvement homosexuel si honteusement renient, est constitutive de l'identité des personnes : être humain, c'est être homme OU femme. Que l'Église ne donne pas le sacrement de l'Ordre aux femmes, loin de les dévaloriser, met en évidence leur différence, au bénéfice de la mission respective de l'homme ET de la femme.


Femmes Chrétiennes






Benoît XVI a dénoncé (lundi 11 janvier 2010) les lois qui, selon lui, aboutissent à nier la différence entre les sexes, peu après l’adoption par le Portugal d’un texte autorisant le mariage homosexuel.

Lors de sa traditionnelle audience de début d’année au corps diplomatique accrédité auprès du Vatican, Benoît XVI a qualifié d’”attaque” envers ce que Dieu a créé, les “lois ou des projets qui, au nom de la lutte contre la discrimination, portent atteinte au fondement biologique de la différence entre les sexes". (…)

“La liberté ne peut être absolue parce que l’homme n’est pas Dieu" et “le chemin à suivre ne peut être fixé par l’arbitraire ou le désir“, a affirmé Benoît XVI.

Dans cette intervention, le pape a aussi dénoncé "un sentiment parfois d’hostilité, pour ne pas dire de mépris, envers la religion, en particulier la religion chrétienne", qui existe "dans certains pays, surtout occidentaux".
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés