"Ce n’est pas un roi selon la raison humaine" Marie à Françoise (05.01.2000)

(...) Je descends pour relever et sauver la France.
Dans quelque temps
Je lui donnerai un grand Chef, un Roi (...)
"Ce n’est pas un roi selon la raison humaine"
Message de Marie à Françoise, le 05 01 2000
(...) Quand tu entends dire qu’un roi sera donné à ton pays,
ne comprends pas cela humainement:
Ce n’est pas un roi selon la raison humaine...


Un immense merci à M Vincent DETARLE pour cet exposé remarquable:
http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/monarque.htm

(...) Enfants de France, suivez-les ! Obéissez au cri de celui qui sortira de la nuée un homme celui-là, que le Nom de Dieu aura saisi au point qu'on le croirait appartenir à l'armée céleste ! (...)
Message reçu par Agnès Marie le mercredi le 10 mars 04

(...) "Je descends pour relever et sauver la France. Dans quelque temps Je lui donnerai un grand Chef, un Roi. Elle connaîtra alors un tel redressement que son influence spirituelle sera prépondérante dans l'Univers. (…) Je veux rechristianiser la France qui, revenue au Christ, revêtira un caractère tellement religieux qu'elle redeviendra lumière des peuples païens." (...)
Extrait d'un message de la Saint Vierge lors des apparitions de Kerizinen (France 1948)


IL Y AURA UN ROI, mes enfants,
CE ROI QUE J'AI CHOISI pour être à la tête de la France

Message de Jésus donnés à Myriam et Marie (France) 9 Février 2009

Je Suis Dieu, Père, Fils, Esprit-Saint ! Je Suis Dieu Tout-Puissant ! Dieu très Haut ! Père Eternel ! Je Suis !

Mes enfants ! Mes tout petits enfants ! Je Suis votre Dieu. N'ayez pas d'inquiétude puisque Je Suis toujours avec vous. Voyez, mes enfants, le vent souffle en tempête, eh bien, bientôt c'est mon Esprit-Saint qui soufflera encore plus fort sur le monde, sur vous tous mes enfants.

Les éléments sont déchaînés et cela pour vous préparer à l'Avertissement qui arrive, puisque mes enfants, il arrive, il est là... C'est votre Dieu qui vous le dit. Je suis auprès de vous chaque jour et Je viens avec Mon châtiment.

Puisque même mon Eglise n'écoute pas Son Dieu et une bonne partie est tombée aux mains de Satan. Je vous l'ai déjà dit, MON PAPE EST AU MILIEU DES LOUPS qui sont prêts à le dévorer.

Aussi, mes enfants, le bras de Dieu tombe et nul ne peut l'arrêter, même pas la Très Sainte Vierge Marie. Nul ne peut retarder les événements sauf Moi, Dieu Tout-Puissant, mais c'est trop tard maintenant, beaucoup trop tard. ET L'ANTÉCHRIST ARRIVE, oui, mes enfants, très bientôt, très bientôt, il sera là. Il prendra la place de Mon Pape à la tête de l'Eglise.

C'est pour cela que J'arrive, pour empêcher Mon Eglise de tomber entre les mains de Satan, afin que la France elle aussi revienne à Moi et qu'elle retrouve son nom de "Fille aînée de l'Eglise".

IL Y AURA UN ROI, mes enfants, CE ROI QUE J'AI CHOISI pour être à la tête de la France, ce Roi qui mènera la France vers son Dieu, Dieu Tout-Puissant et Dieu d'Amour.
Oui, ce Roi que J'ai choisi, il vous mènera vers le Roi de l'Univers, Dieu seul et unique.

Et tout cela, mes tout petits enfants, va venir maintenant très vite. Continuez de prier votre chapelet et de faire confiance à votre Dieu, tout en vous préparant à ces petites années très dures et ensuite à ma venue dans la gloire sur la terre Amen ! Alléluia !

Et restez toujours de petites âmes joyeuses et confiantes que Dieu est, qu'il vient pour sauver le monde. Amen. Recevez ma très Sainte Bénédiction avec celle de ma Sainte Maman, la Vierge Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Alléluia !

Allez dans la paix et la joie que Moi seul Dieu Tout-Puissant met dans votre cœur. Amen ! Alléluia !

VOTRE JÉSUS ROI TOUT-PUISSANT ROI D'AMOUR, ROI DE L'UNIVERS qui vous aime tous. Amen ! Alléluia


Lorsque mon Roi viendra. Je le guiderai. Je serai avec lui et avec lui nous remporterons la victoire sur le mal.

Message de Jésus donnés à Myriam et Marie (France) 10 Février 2009

Je Suis Dieu, Père, Fils, Esprit-Saint ! Je Suis Dieu Tout-Puissant ! Dieu d'Amour ! Le Créateur ! Je Suis !

Mes enfants, mes tout petits enfants ! Ne vous inquiétez pas de ce qui va arriver, laissez-vous simplement guider par Moi, votre Dieu. Je Suis Dieu Tout-Puissant et Je viens, comme Je vous le répète souvent. Je viens purifier la terre, ce monde corrompu. Je Suis Dieu, et Moi Seul domine le monde qui est sous l'emprise de Satan, pour très, très peu de temps.

Oui, mes enfants, le temps arrive. Marie vient écraser la tête du serpent, avec les archanges et les anges. Elle arrive ma Sainte Maman et Moi, Dieu Tout-Puissant, J'arrive avec mon armée céleste pour tout purifier puisque l'heure est venue. Je ne veux pas d'une terre corrompue, d'une Eglise corrompue. Je souffre de trop, mes enfants. Je ne peux plus supporter.

Vous voyez, mes tout petits enfants, combien croient vraiment en Dieu Tout-Puissant, il y en a très peu. Aussi mon châtiment sera terrible.

Toutes ces tempêtes, toutes ces catastrophes, tout ce qui se passe dans le monde, ce n'est rien comparé à mon châtiment. Je vous l'ai déjà dit, c'est par amour pour vous que Je l'envoie, puisque Moi, Dieu Tout-Puissant, Je veux sauver tous mes enfants.

Oui, mes enfants, ce soir. Je viens encore pour vous parler de tous ces événements, de l'antéchrist (note de Vincent : plutôt le "faux prophète", le personnage réel de l'antéchrist, sera un homme politique) qui est prêt à prendre la place de Mon Pape, oui, mes enfants, il arrive d'ici très peu de temps. Mais ne vous inquiétez pas, ce sera pour une très courte durée.

Lorsque mon Roi viendra. Je le guiderai. Je serai avec lui et avec lui nous remporterons la victoire sur le mal. VOUS VIVREZ DE GRANDS MOMENTS DE BONHEUR DANS MON REGNE DE GLOIRE SUR LA TERRE, Mon Règne d'Amour, mes tout petits enfants, avec une Eglise renouvelée et belle, oui, mes enfants,

Dieu sortira vainqueur ainsi que tous ceux qui m'auront suivi.

Alors restez dans la joie et la paix, dans l'attente de votre Dieu vainqueur sur le monde, vainqueur sur le mal. Amen ! Alléluia ! Allez en paix et dans la joie de votre Dieu, mes tout petits enfants. Recevez maintenant ma très Sainte Bénédiction avec celle de ma Sainte Maman et sainte Anne, ma très chère grand-mère. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Alléluia !

JÉSUS ROI D'AMOUR, vainqueur du monde qui vous aime. Amen ! Alléluia !


Mais mon roi viendra pour libérer la France, avec son Dieu pour bouclier. Oui, mes enfants, la France se relèvera

Message de Jésus donnés à Myriam et Marie (France) 12 Février 2009

Je Suis Dieu, Père, Fils, Esprit-Saint ! Je Suis Dieu d'Amour ! Dieu de tendresse ! Dieu Tout-Puissant ! Je Suis Mes enfants ! Mes tout petits enfants ! Comme toujours. Je Suis très heureux de vous voir prier ensemble le chapelet. Ma maman, la Vierge Marie, qui est là avec vous est très heureuse aussi. Son regard est plein d'amour et de tendresse pour vous mes tout petits enfants. Elle vous aime tant. Moi, Dieu Tout-Puissant, vous guide chaque jour.

Je vous regarde, mon cœur est plein d'amour pour vous, mes enfant, pour vous tous, mes tout petits enfants. Lorsque vous irez me recevoir dans votre cœur, pensez combien Je vous aime, combien grand est mon amour pour vous. Je Suis votre Dieu.

Ce soir, Je vais encore vous parler de ce qui suivra l'Avertissement. Mes pauvres petits enfants, vous allez subir de grandes souffrances. Combien de mes prêtres seront persécutés, combien de chrétiens le seront aussi, à cause de l'antéchrist. Oh oui, mes pauvres enfants, l'Eglise va subir de grandes persécutions.


Mais mon roi viendra pour libérer la France, avec son Dieu pour bouclier. Oui, mes enfants, la France se relèvera, la tête haute et son cœur sera rempli d'amour et de joie pour son Dieu.

Aussi mes tout petits enfants, gardez toujours confiance et ne craignez pas pour votre vie, puisque Moi, Dieu Tout-Puissant, veille sur vous et sur les vôtres. Je vous donnerai la force pour lutter contre les tentations du mal. Vous faites partie de mon troupeau pour vivre cette nouvelle ère qui est le Règne de Dieu. Alors, mes enfants, restez toujours dans la joie. Ne vous inquiétez pas de ce que sera fait demain, puisque Moi, Dieu Tout-Puissant, veille sur vous tous. Vivez dans l'espérance que Mon Règne d'Amour sera là dans quelques toutes petites années. Croyez-le du plus profond de votre cœur, de votre être. Croyez-le bien fort mes enfants et n'ayez pas peur de proclamer que le Règne de Dieu vient, le Règne d'Amour sur terre. Amen ! Alléluia !

Maintenant dites l'acte de contrition. Je vous remercie, mes tout petits enfants. Restez toujours dans la paix et la joie avec Dieu et Marie. Marchez le cœur en fête avec votre Jésus, main dans la main. Amen !

Recevez ma très Sainte Bénédiction, ainsi que celle de ma Sainte Maman, Notre-Dame de la paix et de la joie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Alléluia !

JÉSUS AMOUR ET TENDRESSE qui vous aime. Amen ! Alléluia !


Toutes les bonnes volontés de France doivent se rassembler derrière celui qui prendra la tête de la bataille pour sauver ce qui reste de la France

Le message, donnée à Agnès-Marie, a été publié dans la revue "Le sourire de Marie" à l'été 2007:

Jésus: " Chère fille,

Merci de venir à Mon écoute, cet après-midi. Ma belle et douce Jeanne de France veut te parler. Ecoute attentivement sa voix et écris pour mon Peuple:
" Sois sans crainte, je suis comme toi, tu sais: une servante du Seigneur, je n'ai pas de piédestal qui justifierait une crainte trop respectueuse accueille mes paroles comme celles d'une amie en Christ que je suis. Ecoute, sois attentive. Voici:

Les jours les plus sombres sont devant vous, ceux que j'ai connu ne sont rien en comparaison. Le souffle de haine de Satan attise les noirceurs d'âmes les plus cruelles au cœur des hommes qui refusent d'être enfants de Dieu. Il faut un catalyseur à la résistance. Un chef qui mène les troupes qui, pour l'instant, sont toutes dispersées.

Toutes les bonnes volontés de France doivent se rassembler derrière celui qui prendra la tête de la bataille pour sauver ce qui reste de la France. Comprends-tu ? Il faut un général. Aujourd'hui, tout ceci s'entend spirituellement, bien sûr, mais le rôle et la fonction sont les mêmes : résister aux assauts furieux ennemis et mener à la victoire le parti des enfants de Dieu. Les seules forces humaines n'y parviendront pas, il y faut la grâce de Dieu, la force du destin, la volonté de la vocation endossée avec sérénité et confiance.

Je suis Jeanne de France et je suis celle qui annonce que doit se lever maintenant le germe de la résistance à l'envahisseur. Ces paroles ne seront pas stériles. La faiblesse des gouvernants excite encore plus ces cœurs enfiévrés et les pousses à toujours plus d'arrogance.

A force de doute sur sa légitimité, Charles VII est apparu comme veule et sans caractère. Et Dieu m'a envoyé rallumer la flamme de la vocation. C'est encore ce que je viens faire rallumer la flamme de la vocation de celui que Dieu a choisi depuis toujours pour conduire Son troupeau à travers les temps de confusion extrême.

Moi, Jeanne, je dis : "Lève-toi et accomplis ta mission au service de Dieu! Il faut lever des armées sur tout le territoire, leur donner le bagage doctrinal nécessaire et les envoyer en mission dans toutes les instances décisionnelles. D'autres que toi comprendront ce que je veux.

A leur chef, je donnerai mon épée car telle est ma dernière mission pour la France et pour le roi de France."


Vous suivrez le Roi de mon coeur

Message reçu par Agnès Marie

Vous serez le petit reste d'Israël, vous suivrez le Roi de Mon Coeur que Je vous aurai donné durant les jours les plus sombres de la période précédente.
Il vous mènera à la terre promise qui est Mon Règne visible sur votre terre.

Je viens purifier les corps, les âmes et la terre pour Me recevoir dans toute Ma Gloire.
La nouvelle Pentecôte approche, appelez de toute votre âme, de tout votre coeur l'Esprit Saint, appelez Ma Sagesse qui vient préparer Ma Venue, faites descendre par vos supplications la Jérusalem Céleste. Je vous ai tout dit, Ma Parole est complète, Je vous ai prévenus, avertis, guidés pour la tribulation.

Vous connaissez tous les événements à venir et pourtant vous ne pouvez ni ordonner ceux-ci clairement, ni concevoir l'avènement ! La Vérité restera voilée jusqu'à ce que Je vienne.

Je donnerai à Mes prophètes et à votre Roi les grâces nécessaires chaque jour
pour vous conduire et vous éclairer sur les événements au fur et à mesure qu'ils se produiront, ceci afin que vous sachiez où Dieu veut vous conduire.

J'ai donné à vos pères, Moïse et Aaron pour les faire sortir d'Egypte et les conduire à la terre promise. Je fais de même avec vous qui êtes Mon peuple. Mon roi, pour vous guider comme l'a fait Moïse, est aussi prophète: Dieu parle par sa bouche, par Mon Esprit. Le Pape des Temps Nouveaux, nouvel Aaron, transmettra Ma Parole d'Eglise. Aaron était prêtre, ne l'oubliez pas, Je parlais aussi par sa bouche. (...)


Obéissez au cri de celui qui sortira de la nuée

Message reçu par Agnès Marie le mercredi 10 mars 2004

Seigneur, le signe promis à Garabandal, le verrais-je ?
Oui, petite fille, cela aussi tu le sais mais tu ne sais ni quand ni où.
(...) L'adversaire joue sa dernière carte, il brûle ses dernières singeries, jette tous ses feux dans la bataille, ne soyez pas aveugles.
N'acceptez plus les promesses non tenues, la Vérité doit triompher.

Il n'est plus le temps des atermoiements et des compromissions.
Voici le temps de faire triompher la Vérité.

L'archange de la grande bataille de ce temps est déjà à genoux aux Pieds de son Seigneur attendant son Ordre: Fiat !

Toutes ses légions prêtent sermens d'un seul cœur à la Vérité.
Le Ciel s'entrouve pour les laisser passer, ces fiers cavaliers.

La France a un sursaut lorsqu'ils s'abattent sur son sol telle une nuée.
Le martèlement de leurs chevaux fait frémir l'air et jaillir lair.

Enfants de France, suivez-les !
Obéissez au cri de celui qui sortira de la nuée,
un homme celui-là, que le Nom de Dieu aura saisi au point
qu'on le croirait appartenir à l'armée céleste !

Fiat

Maranhata, viens Seigneur Jésus.


La France appellera, dans peu de temps maintenant, ce Roi qui la reconduira à sa vraie place dans le coeur de Dieu afin qu'elle accomplisse sa mission divine de Me donner au monde.

De graves événements se préparent qui abaisseront son orgueil, lui montreront sa faute et la feront crier vers Moi comme vers son seul Sauveur.

Alors j'enverrai celui que J'ai réservé pour cette heure

(message de Jésus-Christ à Agnès Marie, 5 dec.1999)

Neuvaine pour le roi de France

Prière donné par Jésus, le 11 avril 2000. Source : Agnès de Dieu, Joie de Dieu (éd. Résiac)

Dieu de Tendresse et de Miséricorde
Nous T'offrons nos coeurs et nos vies
Nous T'offrons l'âme de notre pays,
Sanctifie-nous.
Purifie-nous. Edifie Ton Règne parmi nous.
Règne de Justice, de Paix et d'Amour,
Règne de la Volonté divine.
Que triomphe le Coeur immaculé de Marie
Uni à Ton Sacré-Coeur douloureux.

Par Tes saintes Plaies,
Par Ton Précieux Sang,
O Coeur de Jésus,
Nous T'en supplions,
Donne-nous ce roi selon Ton Coeur
Que nous Te demandons à genoux
Par l'intercession de Ta très sainte Mère

Que Ton règne arrive.
Que Ta volonté soit faite.
Viens Seigneur Jésus.
Amen.

Cette neuvaine est pour tous les pays car l'établissement de Mon Règne se fera par la France, fille aînée de l'Eglise.
Ce roi selon Mon Coeur sera roi de France de par Ma Royauté divine, il est le Lieutenant du Christ et le premier serviteur de Marie.

Neuvaine à prier comme suit :
A genoux, réciter un Pater, un Ave et un Gloria suivis d'un chant à l'Esprit Saint.

Cette neuvaine doit commencer le plus rapidement possible elle peut être renouvelée autant de fois que l'on veut avec une grâce particulière attachée aux neufs jours précédant Ma Fête du Christ-Roi.

Mes enfants, merci de me répondre de tout votre coeur à Mon appel à la prière.
C'est la prière qui vous établit enfants de Dieu, c'est la prière qui fera monter sur le trône de France Mon roi selon Mon Coeur.

Jésus Christ.


Dieu annonce par l'intermédiaire de la stigmatisée Marie Julie Jahenny
un nouveau "Roi" pour la France


Messages de l'année 1880

(...) "Je suis le Roi de l'Univers. J'ai voulu donner à la France un roi qu'elle a refusé; mais celui que je veux lui donner, elle l'acceptera, le demandera, le placera sur son cœur.
Mais, avant d'avoir ce Roi, la France aura une crise et une tempête violente... Après je vous donnerai un second Roi. J'ai déjà voulu vous le donner; je le redonnerai une seconde fois."(...)

Mes enfants, un grand nombre de ces malheureux qui vont livrer mon peuple à la fureur de ces tigres dévorants, un grand nombre ne périra pas pendant la grande terreur qui sera plus noire que le plafond des abîmes. Mon Fils en laissera beaucoup, presque jusqu'à la fin de cette terrible révolution sanglante.
Voici son dessein : il veut les laisser pour que, de leurs yeux corrompus et corrupteurs, ils voient celui qui est appelé le Sauveur de la France.

Ce sera après une perte immense de tant de chrétiens, de tant d'arbres qui peuplent la France. Ces arbres, c'est mon peuple. Le Sauveur viendra, sous leurs yeux, au milieu de son royaume dépeuplé. Ces arbres seront couchés à terre, sans mouvement... des corps sans vie. (...)

(...) Le Roi que le ciel a élu sera proclamé malgré les hommes, malgré la préférence pour un autre qui n'a ni titre ni dignité pour être proclamé. On ne voudrait pas sortir de la souche séparée qui régnait dernièrement. (la famille d'Orléans)
- O Bonne Mère, ce serait pour notre royaume (la Bretagne) un autre poison à boire !
- Mes enfants, mon Roi est le proclamé du Ciel. Ses fidèles amis seront ses compagnons de triomphe. Tous les amis de ce noble Roi, de ce côté-ci, marcheront à sa rencontre, portant la noble bannière blanche décorée de fleurs royales. Cette bannière ne sera déployée, par les amis de ce côté-ci, qu'en approchant pour saluer le Roi.
Ensuite, cette bannière développée remontera dans ce pauvre royaume, foulant ses terres malgré le parti opposé. Elle flottera sous le souffle d'un vent froid, et sous un firmament étoilé, par un temps sec, malgré le peu de chaleur du soleil.
Mes enfants, la générosité de ce Roi ne se connaîtra pas. On voudra soumettre le peuple ignorant à cette persuasion...
- Je ne connais pas ce mot, Bonne Mère.
- Je veux dire : on voudra persuader que le royaume sera plus malheureux et plus étroitement soumis que sous le règne de celui qui prétendra venir.
Cette persuasion s'étendra partout rapidement. Dans le trouble à son sujet, il circulera des listes de signatures de la part de ceux qui ne veulent pas de son règne.
- Déjà, il en a passé, Bonne Mère.
- Celles qui ont passé, mes enfants, sont bien faibles à côté de celles que l'on fera passer... Tout ce qui se passera encore ne servira à rien. Il a, debout, de fidèles amis qui feront beaucoup pour lui.
Ce beaucoup viendra de mon Fils... Oui, il régnera. Il visitera la terre des martyrs et la Ville Éternelle.
Il sera d'une grande utilité pour l'Eglise, qui souffrira encore dans les autres nations, quand la paix régnera dans celle-ci. (...)

Message du 17 juin 1880

Marie Julie entre dans le degré suprême du soleil, où elle voit toute chose par elle-même.
Elle annonce la difficile arrivée du nouveau Messie, appelé Henri V.
Le premier, comte de Chambord, n'ayant pas régné, le titre reste libre pour un second.
L'extase a été notée par Adolphe Charbonnier.
(...)
Ses lèvres répétaient, à voix basse, des prières qu'on ne pouvait entendre. Comme elle ne pouvait remuer son bras raidi le long du corps, sa mère lui a fait, avec de l'eau bénite, les purifications dont l'extase est toujours précédée.
Puis l'extase a commencé à voix haute.
Gloire au Père...
(...)
«Maintenant, dit le Seigneur, je ne communiquerai plus mes révélations comme au temps passé.
Elles partiront de l'âme, dans le soleil, pour arriver aux oreilles attentives des serviteurs choisis. Toutes ces choses, qui vont sortir de moi-même, auront un cachet différent. Maintenant, que son âme entre dans la profondeur de sa mission divine ! Qu'elle développe, par mon Esprit divin, tout ce que la lumière ouvre devant elle ! »
La paix sera lente à entrer dans notre patrie (la France), une paix véritable aux yeux de Dieu, bonne et sainte.
Quand on annoncera cette paix profonde, qui paraîtra ressembler à celle du temps des rois catholiques et fidèles, c'est à ce moment qu'une attaque violente et une tempête furieuse viendront tout agiter, en un bouleversement effroyable.
Ce bouleversement ne viendra que des hommes qui n'auront pas cessé de régner avec leurs lois de la terre. Dans ce grand renversement qui, de notre patrie, se propagera ailleurs dans le monde, tout semblera atteindre la frayeur d'une nouvelle terreur.
On verra tout se remuer et se renverser avec lenteur. Alors ce sera le dernier effort qui enveloppera presque toute la France, entrée dans l'épouvante et les gémissements.
C'est dans ce coup, dirigé contre la plus grande partie des hommes de ce siècle, qu'aura lieu le départ du Roi, attendu comme un autre Messie, pour rapporter l'honneur et la dignité avec la couronne profanée et le manteau blanc qui, maintenant, est changé en manteau rouge.
Ce sera le départ du Roi Henri V : il viendra pendant que les voix terribles de l'orage et du tumulte retentiront encore. «A nous, diront-elles, d'être une fois de plus vainqueurs en tout ! » Cette dernière parole réduira tous ceux qui sont opposés à la venue du «Prédestiné». Cela se fera par Dieu et la très Sainte Vierge.
L'entrée du Roi sera une prédestination selon la grâce. Déjà toute la France lui est donnée ; elle est confiée à la sollicitude de son cœur. Déjà il règne, sans régner visiblement, mais il règne par la grâce d'une prédestination. C'est la grâce que le Seigneur fait à son peuple qui a persévéré dans l'attente du nouveau Messie, qui a conservé une croyance sincère en son retour, malgré la division du peuple, malgré les voix qui répètent comme impossible la rentrée du Messie nouveau que sera le Roi.

Cette furieuse tempête sera comme les tourbillons qui passent. Elle aveuglera les yeux de ceux qui s'opposeront à l'entrée du Roi. Il traversera leurs rangs ; il passera au milieu de leur cortège révolté, sans qu'aucun de ses ennemis ne puisse mettre obstacle à sa montée sur le trône.
A son arrivée, le trône ne sera pas vide. Le nouveau Messie, sans un mot, sans une parole, s'inclinera simplement devant la place qui est celle de son règne. II ne soufflera pas un mot.
Alors il y aura deux combats : l'un à droite, l'autre à gauche. Ce sera une sorte de dispute violente.
Le nouveau Messie aura marché au milieu de tous les supplices qui tuent les chrétiens.
Il arrivera, sain et sauf, près de la place qui lui est réservée. Il la saluera, genou en terre.
Mais, dans le soleil, je ne le vois pas saluer celui qui y sera et refusera de descendre.
Celui-ci s'obstinera, avec rage, à persister dans le règne qui lui aura été donné par le droit des voix de la majorité.
A ce moment, le nouveau Messie aura une épreuve qui n'est encore connue de personne mais qui, aujourd'hui, sera révélée clairement. Du côté du midi, bien près d'une ville menacée (sans doute
Marseille), il se trouvera un religieux d'un ordre qui existe depuis longtemps. Le soleil ne dit pas son nom. Ce religieux, sur un ordre qu'il dira venu de Dieu ou de Saint Raphaël ou de Saint Paul, fera circuler partout les trois points suivants :
Il prétendra que le nouveau Messie, appelé Henri V, n'est pas élu pour sauver la France, et que jamais la pensée de Dieu n'a révélé cette élection à aucune âme, que c'est une fausse prophétie.
Il attaquera violemment le Sauveur de la France. Ses révélations seront écrites par volumes, avec rapidité, dans le but de jeter sur lui un affreux manteau de reproches aussi infâmes que pervers.
Une circulaire de ce religieux sera remise à ceux qui, déjà, auront placé sur le trône français celui que le Roi doit détrôner et renverser de fond en comble.
Ce religieux, déjà âgé mais pas encore dans l'âge mûr, aura assez d'expérience pour être conscient du mal qu'il se chargera de faire.


L'homme de la paix

Message donné par Saint Jeanne d'Arc à Débora (Manduria)

le 30 mai 2000. Il concerne la France et en voici un extrait

Message donné à Débora (Manduria) par Sainte Jeanne d'Arc,
le jour de sa fête liturgique (30 mai 2000)

(...)
Sainte Jeanne d'Arc :
"Tu dois beaucoup prier pour la France, pour que la purification qu'elle est en train de traverser soit bien accueillie. La Sainte Vierge désire être honorée du titre de "Vierge de l'Eucharistie" surtout par le peuple de France.
L'Eternel te confie la mission de prier pour "l'homme de la paix" qui est sur le point de régner sur le sol de France et deviendra le bras sûr du Pape contraint à s'éloigner (...)"

Débora :
"Ma chère Jeanne, qui est cet homme ?"

Sainte Jeanne d'Arc :
"C'est un descendant des... (omis). Il sera appelé "l'honneur de sa ligné" parce qu'il sera l'envoyer de la T.S. Vierge et travaillera pour que l'Eglise de Jésus triomphe sur le monde (...) le message qui t'as été confié ne sera pas compris." (...)



Message du Seigneur à JNSR - Samedi 4 Juin 2005
Dieu aime la France et les Français. C'est aussi le choix de Ma Sainte Mère à qui Je ne refuse rien. C'est pourquoi ce choix ira jusqu'à la fin du monde.
Un enfant choisi de Dieu est un privilégié. Malgré ses turbulences, le Père lui pardonne à chaque fois car cet enfant est l'enfant-prodigue qui Lui reviendra un jour, (...) La France, par la Sainte Grâce du Très-Haut, est devenue, par le Choix Divin, le modèle de toutes les Nations, c'est le Choix Royal de Dieu. (...)

Message pour la France donné à Françoise par Jésus - Lundi 17juin 1996
Je reposerai les fondations de Ma Sainte Eglise catholique sur ce peuple de France que Je rendrai victorieux du mal.

Message reçu par Agnès-Marie le mercredi 10 mars 2004
Enfants de France, suivez-les ! Obéissez au cri de celui qui sortira de la nuée, un homme celui-là, que le Nom de Dieu aura saisi au point qu'on le croirait appartenir à l'armée céleste !
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés