Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il
Vidéos de la 3ème journée Nationale des amis de Maria Valtorta :
Conférence du Père Zucchini : https://youtu.be/S9oFeFmW7uA
Intervention de Bruno Perrinet et Stéphane Nadir Jah : https://youtu.be/1KCxHenYhyw
Les groupes Maria Valtorta : https://youtu.be/J7F5eivzLfU
Conférence du Père Pagès : https://youtu.be/EXlIf4d3XPI

_____________________________________________

Coran et conditionnement psychologique - Père Guy Pagès



Le Coran, et donc l’islam qui y prend appui, est censé n’avoir point d’autre raison d’être que de rappeler l’unicité divine (3.58 ; 6.90 ; 7.2 ; 11.114 ; 12.104…) Or, cela était en soi totalement inutile puisque Juifs et chrétiens n’ont jamais cessé d’affirmer l’unicité divine… C’est pourquoi la revendication de l’islam à enfoncer une porte ouverte ne peut que cacher une autre intention. Et en effet, l’analyse du texte laisse voir que contrairement au propos affiché de n’affirmer que l’unicité divine, le Coran a pour but de faire accepter l’association à l’autorité de Dieu d’une autre autorité, représentée par celle de Mahomet (8.1,20,27,46,72-75 ; 48.8-10…), ainsi que la profession de foi musulmane elle-même, la Chah ada, en témoigne… Et à cette fin plusieurs procédés sont utilisés, dont les suivants.

Le premier procédé est celui de l’amalgame, technique qui consiste à présenter ensemble deux affirmations dont l’une est vraie et de déduire du seul fait de leur rapprochement que l’autre l’est aussi. Ainsi est utilisée dans le Coran la mention de Dieu Créateur ou de Sa puissance comme gage de vérité de ce qui est ensuite demandé en son nom. Par exemple en 8.46 nous lisons : «Obéissez à Allah ET à son Prophète ; ne vous querellez pas. Soyez patients. Allah est avec ceux qui sont patients.» Dieu sert ici à légitimer l’attitude attentiste des opportunistes et à condamner comme querelleurs ceux qui ne se soumettent pas, à qui ? A Mahomet ! Autre exemple d’utilisation de ce fallacieux procédé, en 4.34 nous lisons : «Admonestez vos femmes dont vous craignez l’infidélité ; enfermez-les et frappez-les jusqu’à ce qu’elles vous obéissent. Dieu est élevé et grand !». Dieu est élevé et grand, c’est entendu, mais quel rapport avec la légitimation de la jalousie et de la barbarie ? Seuls perçoivent ce rapport tant d’hommes heureux de trouver enfin en Allah un dieu capable de les soulager de leurs problèmes de conscience…

Le deuxième procédé est celui de la répétition, méthode qui a le pouvoir magique de rendre une chose d’autant plus vraie qu’elle est plus souvent répétée. Ce procédé capable de transformer même l’absurde en raisonnable est très prisé pour les lavages de cerveau. Comme disait Voltaire: «Mentez ! Mentez ! Il en restera toujours quelque chose!». Ce n’est pas pour rien non plus que la répétition est au cœur de la prière musulmane, laquelle, loin d’être un dialogue avec Dieu comme l’est la prière chrétienne, n’est qu’un acte formaliste, la pure répétition de textes destinée à conditionner l’esprit. Cinq fois par jour en effet le musulman répète cinq fois qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah (c'est-à-dire : Non au Dieu Trinité !), que Mahomet est son prophète (c'est-à-dire : Non à Jésus-Christ Sauveur du monde), et qu’il veut éviter le chemin des égarés (c'est-à-dire : celui des chrétiens).

Le troisième procédé est la culpabilisation de toute interrogation, questionnement, remise en cause de ce qui est demandé au …
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :