La messe avec saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars



Patron de tous les prêtres, le Saint Curé d'Ars nous invite à aller au cœur de la foi, en vivant la messe avec une ferveur renouvelée. Avec ces quelques pensées et méditations, extraites des prédications ou des catéchèses du Saint Curé et classées selon le déroulement de la messe, recevons le témoignage d'un prêtre totalement transformé par l'Eucharistie, entièrement consacré au mystère du salut.

1. DIEU NOUS APPELLE
L'homme a été créé par amour ; c'est pourquoi il est si porté à aimer. D'un autre côté; il est si grand que rien ne peut le contenter sur la terre. Il n'y a que lorsqu'il se tourne du côté de Dieu qu'il est content... Tirez un poisson hors de l'eau, il ne vivra pas. Voilà l'homme sans Dieu.

2. LE SIGNE DE CROIX
Il faut faire le signe de la croix avec un grand respect.
On commence par la tête : c'est le chef, la création, le Père ; ensuite le cœur : l'amour, la vie, la rédemption, le Fils ; les épaules : la force, le Saint-Esprit. Tout nous rappelle la croix. Nous-mêmes, nous sommes faits en forme de croix.

3. PARDON
Dans le Ciel, il n' y a pas de rancune. Aussi, les coeurs bons et humbles, qui reçoivent les injures et les calomnies avec joie ou indifférence, commencent leur paradis dans ce monde, et ceux qui conservent de la rancune sont malheureux.

Le bon Dieu ne demande pas de nous le martyre du corps, il nous demande seulement le martyre du coeur et de la volonté... Notre Seigneur est notre modèle; prenons notre croix et suivons-le.

4. PAROLE DE DIEU
Le moyen le plus sûr d'allumer ce feu dans le cœur des fidèles, c'est de leur expliquer l'Evangile, ce livre de l'amour où Notre Sauveur se montre à chaque ligne dans l'amabilité de sa douceur, de sa patience, de son humilité, toujours le consolateur et l'ami de l'homme, ne lui parlant que d'amour et l'engageant à se donner tout entier à Lui, et ne Lui répondant que par l'amour.

"Quand il prononçait le nom de Jésus... il semblait que son cœur se répandait sur ses lèvres" (des paroissiens du Curé d'Ars).

5. PROFESSION DE FOI
Quand nous disons : mon Dieu, je crois, je crois fermement, c'est-à-dire sans la moindre hésitation, oh, si nous nous pénétrions de ces paroles. Oh, comme cet acte de foi, qui est aussi un acte d'amour, suffirait à tout.
Voyez mes enfants : c'est la foi qui manque... Quand on n'a pas la foi, on est aveugle. Celui qui n'a pas la foi ne connaît pas ; celui qui ne connaît pas, n'aime pas. Celui qui n'aime pas Dieu s'aime lui même... Il attache son coeur à des choses qui passent comme la fumée. Il ne peut connaître la vérité ni aucun bien...

6. OFFERTOIRE
Lorsqu'on veut offrir quelque chose à un grand personnage, on fait présenter cet objet par la personne qu'il préfère, afin que l'hommage lui soit plus agréable. Ainsi nos prières, présentées par la sainte Vierge, ont un tout autre mérite, parce que la sainte Vierge est la seule créature qui n'ait jamais offensé Dieu.
Il n'y a que la sainte Vierge qui ait accompli le premier commandement : "un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement". Elle l'a accompli dans son entier ... Tout ce que le Fils demande au Père lui est accordé. Tout ce que la Mère demande au Fils lui est pareillement accordé.

7. ESPRIT-SAINT
Notre Seigneur prend plaisir de faire la volonté de ceux qui l'aiment.
Quand on a le Saint-Esprit, le coeur se dilate, il se baigne dans l'amour divin. Le poisson ne se plaint jamais d'avoir trop d'eau : de même le bon chrétien ne se plaint jamais d'être trop longtemps avec le bon Dieu. Il y en a qui trouvent la religion ennuyeuse, c'est qu'ils n'ont pas le Saint-Esprit.
Il sort d'une âme où réside le Saint-Esprit une bonne odeur : comme celle de la vigne quand elle est en fleur.

8. CONSECRATON
Toutes les bonnes oeuvres réunies n'équivalent pas au saint sacrifice de la messe, parce qu'elles sont les oeuvres des hommes, et la messe est l'oeuvre de Dieu. Le martyre n'est rien en comparaison. C'est le sacrifice que l'homme fait à Dieu de sa vie; la messe est le sacrifice que Dieu fait à l'homme de son corps et de son sang.
Que c'est beau ! Après la consécration, le bon Dieu est là comme dans le ciel ! ... Si l'homme connaissait bien ce mystère, il mourrait d'amour. Dieu nous ménage à cause de notre faiblesse.

9. COMMUNION
Allez donc à la communion, mes enfants, allez à Jésus avec amour et confiance ! Allez vivre de lui, afin de vivre pour lui. Ne dites pas que vous avez trop à faire. Le divin Sauveur n'a-t-il pas dit : "venez à moi, vous qui travaillez et qui n'en pouvez plus ; venez à moi et je vous soulagerai"? Pourriez-vous résister à une invitation si pleine de tendresse et d'amitié ?
Ne dites pas que vous n'en êtes pas dignes. C'est vrai, vous n'en êtes pas dignes, mais vous en avez besoin. Si Notre-Seigneur avait eu en vue notre dignité, il n'aurait jamais institué son beau sacrement d'amour; car personne au monde n'en est digne, ni les saints, ni les anges, ni les, archanges... mais il a en vue nos besoins. Ne dites pas que vous êtes pécheurs, que vous avez trop de misères et que c'est pour cela que vous n'osez pas en approcher. J'aimerais autant vous entendre dire que vous êtes trop malades, et que c'est pour cela que vous ne voulez point essayer de remède, que vous ne voulez point appeler le médecin...
Quand nous recevons la sainte communion, nous recevons notre joie et notre bonheur.
Si l'on pouvait comprendre tous les biens renfermés dans la sainte communion, il n'en faudrait pas davantage pour contenter le cœur de l'homme. L'avare ne courrait plus après ses trésors, l'ambitieux après la gloire; chacun quitterait la terre, en secouerait la poussière et s'envolerait vers les cieux.

10. PRIERE ET ACTION DE GRACE
Mes enfants, vous avez un petit coeur mais la prière l'élargit et le rend capable d'aimer Dieu. La prière est un avant-goût du ciel, un écoulement du paradis. Elle ne nous laisse jamais sans douceur. C'est un miel qui descend dans l'âme et adoucit tout.

La prière n'est autre chose qu'une union avec Dieu. Quand on a le cœur pur et uni à Dieu, on sent en soi un baume, une douceur qui enivre, une lumière qui éblouit. Dans cette union intime, Dieu et l'âme sont comme deux morceaux de cire fondus ensemble ; on ne peut plus les séparer. C'est une chose bien belle que cette union de Dieu avec sa petite créature. C'est un bonheur qu'on ne peut comprendre.

11. DIEU NOUS ENVOIE
Qu'il est beau, qu'il est grand de connaître, d'aimer et de servir Dieu ! Nous n'avons que cela à faire en ce monde. Tout ce que nous faisons hors cela, c'est du temps perdu. Il faut n'agir que pour Dieu, mettre nos oeuvres dans ses mains ... Il faut dire en s'éveillant ! Je veux travailler aujourd'hui pour vous, ô mon Dieu ! ... Mais, je ne puis rien en sans vous ; aidez-moi !"

Tout sous les yeux de Dieu, tout avec Dieu, tout pour plaire à Dieu... oh ! que c'est beau !...

Allons, mon âme, tu vas converser avec le bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui, combattre et souffrir avec lui. Tu travailleras, mais il bénira ton travail ; tu marcheras, mais il bénira tes pas ; tu souffriras, mais il bénira tes larmes.

Les saints n'ont pas tous bien commencé, mais ils ont tous bien fini. Nous avons mal commencé, finissons bien, et nous irons les rejoindre un jour dans le ciel.

Sélection saint curé d'Ars en ligne - Cliquez ici -


Un Chef d'oeuvre réalisé par GREVIN
Dans des décors d'époque reconstitués, la visite proposée est un cheminement scène par scène qui vous plonge dans l'histoire du Saint Curé d'Ars de 1789 à 1859. L'Historial raconte, fait revivre en 17 scènes vivantes, parlantes, les moments les plus forts de sa vie. Le témoignage émouvant d'un homme hors du commun, patron de tous les curés de l'univers.

Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés