Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Notre-Dame de Beauraing (1932) Belgique



Nous sommes en novembre 1932, entre les deux guerres mondiales. Dans plusieurs pays d'Europe, les totalitarismes s'affirment. La crise économique frappe durement les habitants de Belgique, comme d’ailleurs. C'est dans ce contexte que Marie apparait à Beauraing et invite à la prière et à la redécouverte de la tendresse de Dieu. Entre le 29 novembre 1932 et le 3 janvier 1933, celle qui plus tard sera nommée “Notre Dame au cœur d'or” se laisse voir 33 fois à cinq enfants : Fernande, Gilberte et Albert Voisin, ainsi qu'Andrée et Gilberte Degeimbre.

Alors qu'ils sont devant la porte du pensionnat où était Gilberte, Marie leur apparait pour la première fois au dessus du pont de chemin de fer, puis au bout de quelques jours près de l'entrée du jardin du pensionnat, sous une branche d'aubépine. C'est là qu'elle leur apparaitre près de 30 fois. C'est également de cet endroit qu'elle s'adressera à eux, en leur demandant d'être sages et de prier.

La “belle dame”, selon l'expression des enfants, leur apparait vêtue d’une longue robe blanche, avec de légers reflets bleus. Sa tête est recouverte d’un long voile blanc qui tombe sur les épaules. Des rayons de lumière sortent de sa tête pour former comme une couronne.

Marie se présente aux enfants comme “la Vierge Immaculée”. Elle leur demande la construction d'une chapelle ainsi que la mise en place d'un pèlerinage. A partir du 29 décembre 1932, les enfants aperçoivent, entre ses bras ouverts, son cœur tout illuminé, tel un cœur d’or. C'est de là que vient le nom “la Vierge au cœur d’or”, invitant l'homme à découvrir la tendresse de Dieu dans les sacrements de l'Eucharistie et de la réconciliation. Marie, qui plusieurs fois a invité les enfants à la prière, leur confiait lors de sa dernière apparition : “Je convertirai les pécheurs”. Le nom sous lequel on la vénère exprime donc la confiance en la sollicitude de la mère de Dieu pour les hommes.

Le 30 : «Priez, priez beaucoup»

Le 1er janvier : «Priez toujours»

Le 3, Marie confie un secret aux trois plus jeunes. Elle promet : «Je convertirai les pécheurs.» Elle se nomme à nouveau : «Je suis la Mère de Dieu, la Reine des cieux.» Elle demande : «Aimez-vous mon Fils ? M’aimez-vous ?... Alors, sacrifiez-vous, pour moi. Adieu.»

Mgr André-Marie Charue, l'évêque de Namur, a autorisé le culte de Notre Dame de Beauraing le 2 février 1943. Six ans plus tard, en 1949, le caractère surnaturel des apparitions a été reconnu par l'Eglise.

Prière

Notre Dame de Beauraing, Vierge immaculée, porte à Jésus, ton Fils, toutes les intentions que nous te confions aujourd'hui. Mère au Cœur d'or, reflet de la tendresse du Père, regarde avec amour les hommes et les femmes de notre temps, et comble-les de la joie de ta présence. Toi qui as promis de convertir les pécheurs fais-nous découvrir l'infinie miséricorde de notre Dieu. Éveille en nous la grâce de la conversion afin que toute notre vie devienne le reflet de cette miséricorde.Fais que chaque instant de notre existence soit un oui.



Agrandir le plan
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :