Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il
Refusez le Pacte de Marrakech ! (avant le 19 déc)
_____________________________________________

L’enfant Jésus d’Atocha


Le culte du Saint Enfant Jésus d’Atocha trouve ses origines en Espagne à Atocha près de Madrid sous l’occupation mauresque dans les années 1490.

En effet, au VIIIème siècle, l’Espagne wisigothique est envahie par les Maures d’Afrique du Nord, qui conquièrent la quasi-totalité de la péninsule.

Au nord, cependant, une mince bande de territoire échappe aux envahisseurs, le versant sud des Pyrénées et la partie littorale jouxtant l’Atlantique. De là partira la «Reconquista », la reconquête en français qui désigne les siècles de luttes entreprises par les chrétiens espagnols contre les musulmans (les maures) pour reconquérir leur péninsule. La Reconquista se prolongera jusqu’en 1492, date à laquelle les Rois Catholiques s’empareront de Grenade.

Selon la tradition, durant la dernière étape de la Reconquista, ou Reconquête, le peuple d’Atocha fut fait prisonnier et ne recevait aucune nourriture.

Ce fut alors qu’un enfant vêtu comme un pèlerin de l’époque entra dans le camp de détention avec un panier de nourriture et une jarre d’eau. Les gardiens lui permirent d’alimenter les prisonniers qui découvrirent avec surprise que ni les aliments ni l’eau ne diminuaient malgré la distribution.

Ni les maures ni les chrétiens ne connaissaient cet enfant, ils arrivèrent à la conclusion que c’était l’enfant Jésus qui les avait visités, reproduisant le miracle de la multiplication des pains.

Le Saint Enfant Jésus d’Atocha est représenté comme un petit enfant espagnol. Son apparence est très originale, il est assis sur un petit trône avec un chapeau et une plume, un bâton de pèlerin, une gourde et un panier à la main, contenant du pain.
Il est vénéré en Espagne, au Philippines et au Mexique.


Neuvaine puissante à l'Enfant d'Atocha

Enfant Miséricordieux d'Atocha !
Enfant de mille et une merveilles.
Je Te salue et Te glorifie en ce jour
Et offre cette neuvaine à la mémoire de Ton tendre amour.
Cela a toujours été évident pour Ta sainte mère et Ton saint père.
Écoute favorablement ma prière et demande, et daigne m'accorde ce que je sollicite humblement.
Amen.
(Concentrez-vous sur votre requête.)

Merci à Jean


Agrandir le plan
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :