La fête de l'Immaculée Conception

Les apparitions de Lourdes ont eu lieu quatre ans après la proclamation solennelle du dogme de l'Immaculée Conception par le pape Pie IX le 8 décembre 1854.

Le 25 mars 1858, dans la grotte humide et sombre de Massabielle, Marie converse familièrement avec Bernadette qui l'interroge; elle lui dit son nom: "Je suis l'Immaculée Conception".



La fête de l’Immaculée Conception de la Sainte Vierge (8 décembre) est la plus solennelle de toutes celles que l’Eglise célèbre au saint temps de l’Avent; et s’il était nécessaire que la première partie du cycle présentât la commémoration de quelqu’un des Mystères de Marie, il n’en est aucun dont l’objet put offrir de plus touchantes harmonies avec les pieuses préoccupations de l’Eglise en cette mystique saison de l’attente. Célébrons donc avec joie cette solennité ; car la Conception de Marie présage la prochaine Naissance de Jésus.
L’intention de l’Eglise, dans cette fête, n’est pas seule ment de célébrer l’anniversaire de l’instant fortuné auquel commença, au sein de la pieuse Anne, la vie de la très glorieuse Vierge Marie ; mais encore d’honorer le sublime privilège en vertu duquel Marie a été préservée de la tache originelle que, par un décret souverain et universel, tous les enfants d’Adam contractent au moment même où ils sont conçus dans le sein de leurs mères. La foi de l’Eglise catholique que nous avons entendu solennellement reconnaître comme révélée de Dieu même, au jour à jamais mémorable du 8 Décembre 1854, cette foi qu’a proclamée l’oracle apostolique, par la bouche de Pie IX, aux acclamations de la chrétienté tout entière, nous enseigne qu’au moment où Dieu a uni l’âme de Marie qu’il venait de créer au corps qu’elle devait animer, cette âme à jamais bénie, non seulement n’a pas contracté la souillure qui envahit à ce moment toute âme humaine, mais qu’elle a été remplie d’une grâce immense qui l’a rendue, dès ce moment, le miroir de la sainteté de Dieu même, autant qu’il est possible à un être créé.
Une telle suspension de la loi portée par la justice divine contre toute la postérité de nos premiers parents était motivée par le respect que Dieu porte à sa propre sainteté. Les rapports que Marie devait avoir avec la divinité même, étant non seulement la Fille du Père céleste, mais appelée à devenir la propre Mère du Fils, et le Sanctuaire ineffable de l’Esprit-Saint, ces rapports exigeaient que rien de souillé ne se rencontrât, même un seul instant, dans la créature prédestinée à de si étroites relations avec l’adorable Trinité ; qu’aucune ombre n’eût jamais obscurci en Marie la pureté parfaite que le Dieu souverainement saint veut trouver même dans les êtres qu’il appelle à jouir au ciel de sa simple vue ; en un mot, comme le dit le grand Docteur saint Anselme :
« Il était juste qu’elle fût ornée d’une pureté au-dessus de laquelle on n’en puisse concevoir de plus grande que celle de Dieu même, cette Vierge à qui Dieu le Père devait donner son Fils d’une manière si particulière que ce Fils deviendrait par nature le Fils commun et unique de Dieu et de la Vierge ; cette Vierge que le Fils devait élire pour en faire substantiellement sa Mère, et au sein de la quelle l’Esprit-Saint voulait opérer la conception et la naissance de Celui dont il procédait lui-même. » (De Conceptu Virginali. Cap. XVIII.)
Dom Guéranger
Extrait de l’année liturgique, T. I : L’avent
lire la suite

* * *

Neuvaine de l'Immaculée Conception
Prière du 30 novembre au 8 décembre.

1°) Chaque jour une dizaine de chapelet, suivie de 3 fois l'invocation:
"O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous."
2°) Une communion le jour du 8 décembre ou un jour de l'octave - confession recommandée.


Prière à dire chaque jour de la neuvaine :
Très Sainte Vierge Marie, nous croyons qu'à la fin de votre vie terrestre, vous avez été élevée corps et âme au Ciel, parce que vous êtes la Mère de Dieu, l'Immaculée.
La Très Sainte Trinité vous a couronnée Reine de l'univers, et avec tous les Anges et les Saints du Ciel, vous intercédez pour nous, pèlerins de la terre, et pour les âmes des défunts qui ont encore besoin de purification.
Aidez-nous à orienter notre vie vers Dieu qui a un dessein d'amour sur chacun de nous ; à prier, à recourir aux sacrements de l'Église et à faire le bien, pour notre bonheur véritable dès ici-bas.
Donnez-nous une Foi et une Espérance inébranlables en l'Amour infini de Dieu, au milieu des luttes et des épreuves inévitables et nécessaires de cette vie, car les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison du bonheur qui nous attend.
Amen
Imprimatur 30 avril 2010 Vicaire Episcopal de Paris
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés