Si vous aviez compris les Ecritures, vous n’auriez pas dit: «Les Ecritures me suffisent.» - Jésus à Vassula

La vraie vie en Dieu - Extrait

— Vassula… Mon enfant, Je t’ai transformée en un autel sur lequel J’ai placé Mon office prophétique, t’accordant toutes sortes de possibilités de chanter Mes Paroles, afin que leur son soit entendu dans chaque sanctuaire(1); Je t’ai remplie, à Mon délice, de paroles mystérieuses pour élever Mon Nom et atteindre les terres et les peuples distants… J’ai fait fleurir(2) cette terre pour encourager ceux qui dans Mon silence perdaient l’espérance, afin qu’ils gagnent l’espérance et revivent; J’ai fait, comme Je l’ai dit, fleurir cette terre, mais beaucoup, au lieu de se réjouir, sont restés indifférents, et leur indifférence a piétiné avec rage tout ce qui fleurissait, jurant en Mon Nom seulement comment ils allaient détruire tout ce qui fleurit. C’était leur préoccupation quotidienne.

Je suis Dieu et Je suis puissant à pardonner et à répandre la colère. J’ai donné accès à chaque être humain de M’atteindre; J’ai donné autant d’accès à chaque nation pour qu’elle lise Mon Hymne d’Amour.

Beaucoup ont ignoré Mes paroles. Solennellement, Je vous demande à tous: qu’avez-vous fait des Ecritures?

Les Ecritures sont un miroir qui Me reflète.
Comment se fait-il, si vous dites que vous connaissez les Ecritures, que vous ne reconnaissiez pas Mon discours?
Comment se fait-il que vous contredisiez si facilement la vérité?

Je vous le dis, si vous ne Me reconnaissez pas maintenant dans Mes paroles, c’est simplement que vous ne connaissez pas ni ne comprenez les Ecritures qui sont une clé du Saint-Esprit.

Si certains d’entre vous disent: «Nous n’avons pas besoin de cette révélation prophétique, nous ne sommes pas obligés de l’écouter ou de la lire, parce que les Ecritures nous suffisent et nous pouvons apprendre d’elles toute la connaissance», Je vous demande, dans votre incrédulité: «Savez-vous pourquoi vous ne croyez pas et savez-vous pourquoi vous êtes si indifférents et déterminés à fermer votre cœur?

Savez-vous pourquoi vous ne cherchez rien au-delà d’Elles?»

C’est parce que vous n’avez pas le Saint-Esprit qui aurait pu vous élever de l’obscurité vers Sa Lumière, éclairant votre âme pour qu’elle voie le Fils avec le Père se manifestant à vous. Le Saint-Esprit aurait soufflé en vous un souffle de résurrection vous revigorant, vous donnant vie en Moi. Une âme qui est morte peut-elle comprendre les Ecritures et les mettre en pratique si elle n’est pas vivante?

Si vous aviez compris les Ecritures, qui sont un miroir reflétant Mon Image, vous n’auriez pas dit: «Les Ecritures me suffisent.»

Non, Mon ami, les Ecritures ne suffisent pas si tu ne possèdes pas le Saint-Esprit. C’est par la Lumière du Saint-Esprit que la Révélation peut être comprise, et tout ce qui semblait alors d’impénétrables mystères dans les Ecritures, et scellé, deviendra alors connaissable et clair, parce que la clé de la connaissance te sera donnée par l’Esprit.Cependant, Je te dis en vérité: celui qui M’a volontairement accepté — même maintenant alors que Je parle —, est béni, parce qu’à travers Moi, il reçoit la connaissance et la Sagesse d’une manière si prodigieuse que c’est comme s’il avait lu toutes les Ecritures! Il sera lui-même comme un livre sonore, portant en lui les divines inspirations que l’on obtient par la grâce.

Alors, Ma fille, lorsqu’il lira les Ecritures, il verra non seulement les mots mais, comme tu en as fait l’expérience, Vassula, il verra le sens profond spirituel de son contexte avec son œil spirituel.

Donc, ne vous opposez pas à Mes envoyés, qui sont comme un livre sonore et un office de prophétie; ils viennent de Moi; ils ne révèlent pas plus que ne contiennent les Ecritures, mais ils sont un guide pour vous; ils guident votre vie d’une manière nouvelle, pour que vous viviez vraiment en Moi, améliorant votre vie, vous donnant espérance et consolation.

Je peux transformer n’importe qui d’un être misérable en une cathédrale. Ne juge pas et Je viendrai à toi pour que tu conçoives Mes paroles en réalité. Les Ecritures sont l’Image de Moi ton Dieu; ne les sous-estime pas non plus mais ne dis pas que tu les connais, alors que tu es loin de Me connaître.

Observe les Commandements et accomplis leurs paroles pour que tu aies une vision de Moi. Accomplir Ma Parole conduira ton âme à Me connaître. Alors, et alors seulement, tu deviendras dieu par participation et non par la règle.

N’as-tu pas compris la signification de: «Ecoute volontiers tout discours venant de Dieu»? As-tu écouté ?
Les actions de chaque créature sont devant elle. Désastres, fléaux, famines, afflictions, guerres, sang et mort ont remplacé Mes fleurs(3), maintenant, par votre propre main et par vos péchés.

Depuis de nombreuses années maintenant, J’ai béni cette terre desséchée, venant sur vous comme une rivière, la trempant comme une inondation par Mes bénédictions; J’ai déployé des signes dans le ciel et Je vous ai envoyé Mes anges pieds-nus pour enflammer, par Ma Parole, vos cœurs, génération; Je les ai envoyés vous avertir qu’à moins que vous vous repentiez, que vous priiez et fassiez réparation pour vos péchés, amendant vos vies, et à moins que vous estimiez Mon Saint Sacrement et que vous viviez saintement, unis, Me plaçant comme un sceau dans votre cœur, vous attirerez sur vous, par votre propre faute, tous les maux de la terre. Tout ce qui vient de la terre retourne à la terre. Le monde entier est rempli de tant de mal.

Je vous ai demandé de retourner à Moi, mais Ma semence(4), étant morte, ne M’a pas entendu, et a continué sans cesse à M’offenser. Eh bien! regardez: le ciel et les Cieux au-dessus tremblent à Ma Visitation(5). Les montagnes et les fondations de la terre tremblent de vos iniquités.
Mais qui s’est inquiété lorsque Je vous ai avertis, il y a dix ans, de la rétribution qui était à venir si vous ne vous repentiez pas ?
Qui a tenté de comprendre Ma manière de faire ?
Et maintenant, dites-Moi, qui va rapporter si justice a été faite ?
L’un d’entre vous s’attendait-il que les Tours s’effondrent par vos propres péchés et maux ?
Et cependant, ah! Je vous avais avertis, mais votre actif commerce a rempli votre génération de violence et, au lieu de vous appuyer sur le sein du Père, vous reposant sur Lui, vous êtes décédés au moment-même où vous avez préféré vous appuyer sur l’or et l’argent. Et cependant, votre table reste vide à ce jour.

Je suis votre Banquet, votre Richesse, et si Moi Dieu, Je ne suis pas devenu toutes ces choses pour vous, comment pouvez-vous attendre d’obtenir votre récompense dans le ciel ?

Sans égard à ce que vous êtes et qui vous êtes, Je veux votre bien-être. C’est pourquoi J’administre Mes paroles aux simples qui, à travers l’office prophétique que J’ai installé en eux, iront jusqu’à vos pieds déposer ce noble trésor à vos pieds. De plus, Je les ai renouvelés par le Saint-Esprit, afin que ce qu’ils auront à dire, qu’ils vous instruisent ou corrigent des erreurs, ils le fassent avec pleine autorité; J’ai demandé à ces chères âmes d’abandonner tout ce qui ne les menait pas à Moi, et de n’avoir qu’une seule ambition qui est le bien-être de Mon Eglise, et d’être prêtes à combattre tous les maux tentés contre Mon Corps mystique.

Oui, bien sûr, elles seront persécutées à cause de leurs actions, et leur existence sera considérée par les morts comme une menace. Mais Je les ai ointes. Et si, à certains, elles apparaissent insignifiantes à leurs yeux, à Mes Yeux Je les estime plus que tous les joyaux réunis, ainsi que toutes les royautés et trésors impériaux. A Mes Yeux, elles sont aimables et nobles puisque c’est Moi qui les ai élevées. Ointes de l’huile de Mes Cours, elles attireront de grandes foules pour reconstituer Mon Corps Mystique, l’Eglise, qui est tombé en ruine par la négligence des bergers.

— Seigneur, Tu en es conscient, c’est l’une des raisons pour lesquelles je suis persécutée: c’est parce que Tu blâmes la hiérarchie !
— Je sais. Mais la parole t’a été donnée et Je t’ai formée pour t’envoyer dans ce monde apostasié, pour parler en Mon Nom. Les bergers sont divisés, opposés les uns aux autres. Ils vivent dans un délabrement spirituel, et si certains portent encore Ma Croix volontiers et avec zèle pour Ma Maison, ceux-là également sont persécutés par ces transgresseurs.
Peuvent-ils dire qu’ils (6) M’obéissent ponctuellement?
S’ils répondent « oui », alors expliquez-Moi votre division. La division est un péché.
Sûrement, vous connaissez la signification de: «Tout royaume divisé contre lui-même est voué à la dévastation et nulle maison ou cité divisée contre elle-même ne tiendra.»(7) Le signe distinctif de la foi manque en eux: l’amour n’y est plus… Même si cette division n’est pas venue directement d’eux mais de leurs ancêtres, ils attisent ce feu qui vient de sous la terre (8), le maintenant vif.

Alors, maintenant, Je demande à Mes bergers de se repentir, de M’offrir une véritable metanoïa (9), pour permettre, par cette puissance colossale, qu’ait lieu une transfiguration.

Une véritable metanoïa est la porte qui conduit les âmes des ténèbres à la lumière…
ic
Notes:
1. J’ai compris que Dieu entend par là: les âmes.
2. En envoyant des bénédictions.
3. Les fleurs représentent les bénédictions.
4. Nous.
5. En d’autres termes: tellement est évidente et puissante la manifestation de Dieu à travers ce message.
6. Les transgresseurs.
7. Mt 12,25.
8. L’enfer.
9. Mot grec formé de deux racines : meta, qui veut dire « au-delà, changement, transformation » et noûs, « esprit, intellect ». Le mot français « repentir » est parfois utilisé pour traduire métanoïa, mais l’expression « conversion de l’esprit » transmet mieux la profondeur du sens spirituel qui est entendu lorsque les Pères nous parlent de la métanoïa.

Merci à Jean
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés