"Je ne vois plus du tout Saint Joseph comme un vieillard cacochyme”


Le 19 mars, nous fêtons Saint Joseph.
Nous continuons à en faire l’éloge pour tenter de prendre l’habitude de le prier non pas un mois précis, mais toute l’année. Pour cela, voici donc une interview du Dr Doublier- Villette,  Secrétaire du Centre Français de Recherche et de Documentation sur St Joseph (CFRDJ), Sanctuaire Saint Joseph, 26400 Allex.
doublier@josephologie.info 
http://www.josephologie.info

Propos recueillis par Bruno Perrinet.


Chrétiens Magazine : Docteur, le CFRDJ, Centre Français de Recherche et de Documentation sur Saint Joseph,  dont vous êtes le secrétaire,  nous interpelle, car enfin, les Evangiles disent peu de choses sur St Joseph, et on ne voit pas bien la nécessité et surtout la possibilité de faire des "recherches" sur St Joseph.
Tout n'a-t-il pas été dit depuis le début de la joséphologie au 15ème siècle avec Gerson, puis au 16ème avec Ste Thérèse d'Avila  et St François de Sales, deux docteurs de l'Eglise sans parler du "siècle d'or" de la joséphologie avec Monsieur Ollier, Bossuet, St Jean Eudes, etc ?
Dr Doublier-Villette : C'est bien ce que je me suis dit quand Monsieur Nicolas Reveyron, me donna mon sujet de maîtrise d'archéologie à l'Université Lumière-Lyon II en 2003: Joséphologie, état de la question. Et lui-même pensait me donner un sujet facile, limité dans le temps (depuis le 15ème siècle) et dans l'espace (l'Occident).
Le but de cet "état de la question" était de comprendre pourquoi le linteau de l'église du Boulou (près de Perpignan,) était à la gloire de St Joseph… dès le 12ème siècle.
Mais, très vite, mes recherches devinrent interdisciplinaire et débordèrent dans l'espace (dans le monde entier et notamment en Egypte), et dans le temps (depuis 2.000 ans).
Ma maîtrise se limita donc à un survol et à ouvrir les voies à mon mémoire de master 2 (ancien DEA) en vue d'une base de données ouverte aux chercheurs du monde entier.
Ces deux mémoires, de maîtrise et de master 2, sont sur http://www.josephologie.info et ils ont été suivis par la publication d'un livre de vulgarisation: La saga de St Joseph, 2.000 ans d'histoire et d'œuvres d'art, 2.000 ans de cache-cache avec St Joseph.  Ed. du CFRDJ, juin 2006.
C. M. : D'accord donc sur l'utilité de "recherches" pour retrouver des connaissances perdues, mais est-ce que vos trouvailles artistiques et archéologiques (et jusqu'en Egypte au 4ème siècle!) changent vraiment notre regard actuel sur St Joseph?
Dr D-V. : Vous me direz si elles changent le votre. En tout cas, elles ont changé le mien et je ne vois plus du tout Saint Joseph comme un vieillard cacochyme, s'essoufflant sur la route d'Egypte en courant derrière l'âne portant Marie et Jésus.
Je ne le vois plus pauvre, pire: miséreux, pour élever le Verbe incarné et prendre soin de Sa Mère, sa chaste épouse.
Aujourd'hui, je crois fermement, à la suite d'auteurs, isolés mais tissant une trame, que Saint Joseph devait avoir à peine quelques années de plus que Marie lors de leur mariage.
Joseph devait  avoir une remarquable formation religieuse et professionnelle pour instruire l'humanité du Créateur!
Etant un excellent ouvrier, il gagnait bien la vie de sa famille… et donc il n'était pas pauvre, mais il vivait en "esprit de pauvreté".
Et tout à l'avenant ! Et cela permet de mieux comprendre l'importance de St Joseph, reconnue dans l'urgence, en des"temps difficiles" (le Pape prisonnier à Rome, la Commune en France) quand Pie IX décréta St Joseph Patron de l'Eglise universelle (décret Quemadmodum Deus) le 8 décembre 1870. Et, le 15 août 1889, Léon XIII promulgua l'encyclique Quamquam pluries qui  faisait  demander la protection de Saint Joseph "en raison des menaces qui pèsent sur la famille humaine".
C. M. : Ces menaces "qui pèsent sur la famille humaine" ne sont-elles pas plus fortes aujourd'hui qu'en 1889?
Dr D-V. : Les papes contemporains ne s'y sont pas trompés : c'est un véritable appel au secours qu'ils lancent à Saint Joseph… mais les prêtres et les fidèles n'y font que trop peu écho.
* Quels sont par exemple les prêtres qui citent St Joseph au canon de la Messe, avec Marie et avant les apôtres, comme l'a demandé Jean XXIII (décret Novis hisca temporitus du 13 novembre 1962) ?  Or la Messe c'est le salut du monde…
* Qui évoque encore et qui essaye de mettre en pratique:
• la Lettre apostolique Neminem fugit de Léon XIII (14 juin 1892), montrant Joseph comme "modèle parfait de la communauté familiale"?
• le Motu proprio Bonum sane de Benoît XV (25 juillet 1920), faisant de Joseph, le "modèle des ouvriers"?
• les actes de Pie XI établissant St Joseph…"patron de la Russie" (1930)  et "protecteur de tous ceux qui lutteront contre le communisme athée" (1937)?
• les actes de Pie XII instituant Saint Joseph "patron des artisans" le 1er mai 1955, puis "modèle de vie intérieure" par l' encyclique Haurietis aquas, le 15 mai 1956?
• l'exemple de Jean XXIII qui offrit son anneau papal au tableau miraculeux de Saint Joseph à Kalisz: signe d'allégeance…et ce, pour l'ouverture du concile Vatican II, en 1962?
• les allocutions de Paul VI sur la paternité de Joseph ?
• et les magnifiques Exhortations Apostoliques de Jean-Paul II:
- Familiaris consortio, du 22.11.1981, décrivant la Sainte Famille comme l'Eglise en miniature, et le prototype de toutes les familles chrétiennes?
- Redemptoris custos, du 15 août 1989, où le "gardien du Rédempteur" est montré dans un "pèlerinage de foi" parallèle à celui de Marie décrit dans la Constitution dogmatique Lumen gentium ?
Suite de l'interview dans le prochain N°: sur la "glorification de Saint Joseph": vers des dogmes ?
• Tournée de conférences du Docteur Doublier-Villette (une ou deux conférences complémentaires. L'idéal étant un séminaire avec deux conférences illustrées,  et une cérémonie religieuse): en convenir avec le Docteur Doublier-Villette:             04 75 25 11 88       et
doublier@josephologie.info
• le site du CFRDJ :
http://www.josephologie.info
• trois livres édités par le CFRDJ:
- "La saga de St Joseph"
(25 € + 3 € de port)
- "l'apocryphe de St Joseph à La Salette" (2ème édition)
(10 € + port)
- "les Actes du 1er symposium français sur St Joseph", à Cotignac en 2008. (15 € + port), avec les conférences des P.Yannik Bonnet, Verlinde, Samuel-Bernard,  Perrier, Doze, du musicologue de Cambridge, Christian Gaumy, etc Port gratuit pour commande des trois livres à:  CFRDJ, Sanctuaire St Joseph, 26400 Allex.
• 10ème symposium quadriennal et international sur St Joseph du 26 septembre au 8 octobre 2009, à Kalisz, Pologne, sur le thème : "St Joseph, protecteur, aujourd'hui".
Traduction simultanée en 6 langues (français, espagnol, italien, allemand, anglais et polonais).
Programme définitif et prix à demander à l'adresse ci-dessus.
Inscription rapide pour bénéficier des prix de charter. (réservation: 100 € à envoyer au CFRDJ)
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés