Les frères MUSULMANS : « enfin ! ils sont là !»

Extraits du 6ème cahier d’amour – Monique Marie, le 31 décembre 2009.
Pour en savoir plus.

« Ma fille bien-aimée, je t’ai donné au cours de la Messe à la Chapelle miraculeuse de la rue du Bac à Paris, cette parole jaillie de mon Cœur brûlant, pour que tu l’écrives et la transmettes. Oui, ils sont là ceux que mon cœur cherche ! Oui, ils sont là, vos frères musulmans, qui ne Me reconnaissent encore aujourd’hui que comme un prophète ! Oui, ils sont là, ceux que Je veux amener à Mon Cœur glorieux. En effet aujourd’hui, Je ne peux plus envoyer Mes missionnaires dans leurs pays, car ils ne les recevraient pas, mais ici, dans Mon pays de France, dans Mon pays livré à tous les péchés, dans Mon doux pays défiguré par son péché, ils M’écouteront.  Pour cela, écoutez-Moi aussi et comprenez.

Qui aujourd’hui est en train de purifier notre pays, la Fille aînée de Mon Eglise, sans même que vous vous en  rendiez compte ? Qui ?
Ce ne sont pas les hommes ordinaires livrés au monde, aux drogues, aux mass médias, au péché et aux sectes ;
ce ne sont pas les catholiques timides et timorés ; ce ne sont pas les évangéliques qui rassemblent les foules en n’aimant ni Mon Eglise, ni Mes Sacrements, ni Ma Sainte Maman ; ce ne sont pas tous les autres protestants qui ne sont pas encore revenus à Ma Seule Eglise.
Qui donc alors purifie aujourd’hui Mon pays de France ?
Les catholiques fervents et les musulmans. Oui, les musulmans. Pourquoi ?

Les musulmans prient, adorent Dieu, honorent Ma Sainte Mère, et transmettent à leurs familles les devoirs d’obéissance, de pudeur et de crainte de Dieu. Bien qu’ils ne me connaissent pas, Moi Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme, ils honorent Dieu. Ils croient fermement qu’Il existe et dirige toute vie. Ils prient et essaient de fuir le péché.

Dans les rues, regardez Mes filles françaises impudiques, indécentes, orgueilleuses et malades et voyez les femmes musulmanes pudiques et mères aimantes. Regardez, ouvrez vos yeux.

Ce sont eux (avec les catholiques fervents) qui purifient Ma fille aînée ! Et c’est pourquoi leurs prières montent jusqu’à Mon Père qui les écoute et les exaucera en leur révélant Celui qu’ils ignorent : le Fils.

Comment ? Par Ma Mère, Ma très Sainte Mère, Vierge, qu’ils honorent et défendent ! Car Tout homme qui honore Ma mère est inspiré par l’Esprit-Saint qui éclaire sur le vrai Dieu. Tout homme qui aime Marie vient à Jésus.

Ces pourquoi, en ces temps où ils sont parmi vous, Je vais enfin pouvoir Me révéler à leurs âmes.  Je vais enfin pouvoir briser les portes de l’ignorance dans laquelle on les tient. Je vais enfin pouvoir Me manifester à eux.

Pour cela, dites souvent le chapelet pour les musulmans que J’ai donné dans le « quatrième cahier d’amour », répandez-le autour de vous, n’ayez pas peur de le faire connaître, car c’est de votre supplication que dépend leur conversion.

Et aimez, aimez toujours d’avantage Mon Eglise, la sainte Eglise Catholique !  Fréquentez-là, défendez-là ! Que l’on vous y trouve à genoux devant Ma Présence réelle et tout se fera.
Votre Jésus qui peut tout avec vous. Amen.

...
Pour eux encore, vos frères musulmans nés dans des familles musulmanes, dans une culture dont ils dépendent, comme vous en dépendriez vous même, si vous étiez nés musulmans ou musulmanes..., pour eux, implore les défunts : en effet, tous les défunts de tradition musulmane sont soit au Ciel, soit au Purgatoire, soit en enfer et tous savent maintenant qui est le Fils. Cependant, ceux du ciel et du purgatoire peuvent encore transmettre à leurs familles cette magnifique découverte du Fils de l’Homme, Verbe de Dieu, Jésus-Christ Rédempteur ! Mais qui le leur demande puisque tout musulman croit que les Chrétiens se trompent ? Il faut donc que ce soit vous, Mes Fils et Mes filles, qui imploriez les âmes défuntes, afin qu’elles murmurent à leurs familles terrestres, l’inimaginable, l’inouï, la folie d’Amour de Votre Dieu.  Chaque fois donc que vous verrez un cimetière, pensez aussi aux âmes musulmanes, implorez-les, priez pour celles qui sont encore au Purgatoire et ces âmes répondront très vite à votre demande.
Vite, vite, les temps sont proches où je veux Me faire connaître à tous.
Amen, amen. Jésus, le Sauveur de tous.


Rappel : extrait du 4ème cahier – le 10 avril 2008.
Vous êtes venus ici prier pour la France, Mon Pays de prédilection, la Fille Aînée de Mon Eglise. Vous êtes venus ici implorer pour elle.
Et c’est à cause de cette imploration que j’entends avant même qu’elle n’ait lieu, que Je rappelle aujourd’hui à Monique-Marie une prière que Je lui ai donnée depuis longtemps, mais qu’elle n’avait pas écrite et dont elle n’avait pas mesuré l’importance jusqu’à ce jour.  En effet, comment faire, en dehors de ce que vous faites déjà, pour sauver votre pays qui est aujourd’hui véritablement envahi aussi bien par l’athéisme, que par de nombreuses sectes et par d’autres pensées religieuses mais surtout par la religion musulmane ? Comment se servir de cette présence musulmane pour hâter le relèvement de notre pays ? En effet, Mon pays de prédilection ne se relèverait-il pas plus vite si beaucoup de Musulmans se convertissaient à la foi catholique ? Or, comment amener les âmes sincères à Me reconnaître comme l’Incarnation de Dieu, le Verbe de Dieu ? Comment les amener à M’aimer ? Comment les faire entrer dans Ma Seule et Unique Eglise catholique ?  En priant pour eux quotidiennement et de plus en plus.  Et c’est pourquoi, en ces jours où vous M’honorez avec tant d’Amour dans la Très Sainte Trinité, en ces jours où vous suppliez Ma Sainte Mère, en ces jours où vous êtes venus demander l’intercession de sainte Jeanne d’Arc et de tous les Saints de France, Je vous donne une prière très simple qui se dira sur le Chapelet et qui s’adresse à Mon Père. Elle aura une très grande puissance et permettra la conversion de beaucoup de Musulmans.

La voici : sur les gros grains, vous direz :
Par les plaies de Jésus et les larmes de sa Sainte Mère.
Sur les petites grains, vous direz : Doux Père, faites leur connaître Votre Fils !

Oui, Mon Père est Doux, et cette appellation qu’enfin les hommes lui attribueront et particulièrement les Français bouleversera Ses Entrailles ! Oui, Mon Père est Doux et cette affirmation guérira les cœurs blessés de ceux qui la prononceront ! Oui, Mon Père est Doux et cette proclamation répétée, chantée, psalmodiée partout en France et bientôt dans le monde produira dans le cœur des hommes, des femmes et des enfants musulmans qui Honorent Mon Père avec droiture, Son fruit qui est Moi-Même, Fils Unique de la Miséricordieuse Bonté, de la Douceur extrême !

Oui, Mon Père vous exaucera. Il donnera la lumière aux Musulmans sincères. Ils comprendront peu à peu que Je suis beaucoup plus qu’un prophète, que Je suis leur Sauveur et leur Dieu. Ils sauront, ils pleureront. Ils sentiront leurs âmes exulter de joie, leurs corps même s’alléger parce qu’enfin ils M’auront trouvé, eux qui Me cherchent depuis si longtemps !

Et c’est alors qu’ils auront un besoin extrême de vous voir à genoux dans Mes églises car ayant l’habitude depuis longtemps de se prosterner pour prier un Dieu lointain, ils ne pourront rencontrer le Saint des Saints présent dans tous les Tabernacles du monde sans se prosterner encore d’avantage ! Oh, prenez donc garde de ne pas éloigner de Mes saints Autels ceux qui, bravant leurs instructeurs, se cacheront pour M’y trouver ! Prenez garde de ne pas provoquer leur fuite s’ils n’y trouvaient pas l’Amour extrême manifesté auquel ils s’attendront ! Oh soyez vigilants ! Mon Père veut sauver leurs âmes de l’aveuglement dans lequel on les tient ! Mon Père veut Me révéler à ceux qui prient.

Dites, récitez ce Chapelet, chaque jour, et même plusieurs fois par jour. Répandez-le autour de vous ! Qu’il se dise en France, en Europe et dans tout le monde catholique, afin que les Musulmans osent enfin enfreindre les interdictions qui les empêchent de pénétrer dans Mes églises. Priez, intercédez pas ces mots simples. Vos cœurs s’empliront de compassion pour eux qui ne connaissent ni Mes Consolations, ni celles de Ma Sainte Mère ni celles de Mon Père plus Aimant qu’aimant, plus Miséricordieux que la miséricorde elle-même, plus Doux que toute douceur, plus Beau que toute beauté, plus Souffrant de leur éloignement que toute l’humanité souffrante ! Oh, que cette compassion soit plus grande que vos peurs ou vos jugements !

Récitez, récitez ce saint Chapelet. Commencez tout de suite.

Certes, il ne supprimera pas toutes les souffrances par lesquelles Mon chez pays devra passer et par lesquelles Mes enfants bien-aimés prouveront leur amour, mais il en diminuera énormément le nombre car beaucoup de ceux qui auraient eu le devoir de vous persécuter seront à vos côtés pour vous protéger et vous aider.
Ils seront les nouveaux saint Paul qui, en route pour vous emprisonner, seront terrassés par Mon Amour.
Oh ayez confiance en cette prière, une très grande confiance !

Je vous aime, vous qui m’écoutez, Je vous aime, vous qui entendez le Cœur de votre Dieu frémir et souffrir, Je vous aime, vous qui entendez Mon Cœur gémir ! »
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés