L'abomination de la désolation, le MESHOM - Père Patrick - Vidéos

Cette faute (au-delà du péché originel et de la Crucifixion du Messie), qui dépasse en gravité toute faute, a son nom depuis longtemps dans la Révélation prophétique : “Abomination de la désolation” (dans la Bible : « Shiqoutsim Meshomem »), que l’ange Gabriel avait annoncée et expliquée au prophète Daniel (Dan. 9, 27).

L'abomination de la désolation est là (francisation de l’hébreu "Meshom" qui signifie dévastation métaphysique) et s'accentuera jusqu'à l'apparition de la personne de l'Antichrist (2 Th 2) qui projettera d'abolir le Sacrifice perpétuel qu'est la Sainte Messe au niveau universel dont le préalable est l'autorisation légale du clonage le 13 juillet 2013 en France, nouvel Israël de Dieu au milieu des nations en lien avec le Mystère de la Sainte Église du Christ : ultime transgression par "l’agression de la paternité vivante de Dieu" et l'enlèvement de la liberté des enfants de Dieu sournoisement manipulés, dont l'humanité dans sa grande majorité n'est absolument pas consciente, ce qui provoque l'aveuglement mondial que l'on observe aujourd'hui.

Pour bien comprendre ce qu'est le Meshom nous vous invitons à lire ce document

« Malheur à ceux qui, comme le décrit l’Ange à Ezéckiel (Ez. ch. 8 et 9), sont indifférents au Meshom, ils appartiennent de droit à l’Antéchrist. »




Commentaire du Père Patrick sur l'abomination de la désolation, en hébreu « shiqoutsim meshomem » d'après Dn 9,26-27‏


« J’étais l’autre jour avec les chercheurs du Centre d’Etudes Historiques et Scientifiques à partir de l’Ecriture (C.E.S.H.E.), centre qui avait été fondé par le professeur Crombette. Ils lisent l’hébreu dans l’original, ils le phonétisent dans la Genèse, l’Exode et tous les livres du Tanach, c’est-à-dire l’Ancien Testament.

D’après les traditions rabbiniques, Moïse a été le premier transcripteur de la Torah, mais quand Moïse était petit, les Egyptiens parlaient une langue mono-syllabique (par exemple, le mot shiqoutsim meshomem contient plusieurs mono-syllabes).

La langue égyptienne, et même la langue hébraïque d’Abraham étaient mono-syllabiques, et le passage de l’Egypte aux quarante ans du désert a transformé, si je puis dire, le langage des Hébreux en langue pluri-syllabique. Le travail scientifique de cette exégèse littérale consiste donc à tout phonétiser en pluri-syllabique, le transcrire en mono-syllabique et le retraduire.

J’ai supplié ces chercheurs de phonétiser le texte de l’Ange Gabriel au prophète Daniel sur le shiqoutsim meshomem, sans les informer sur ce que je savais après dix ans de travail sur ce texte.

Je vous lis d’abord le texte que vous avez dans votre Bible, d’après les rabbins et Saint Jérôme, verset 27 du chapitre 9 du prophète Daniel, où l’Ange Gabriel parle :

"Le chef à venir [il s’agit de l’Anti-Christ] confortera un pacte avec beaucoup sur la durée d’une semaine ; sur la durée d’une demi-semaine, l’hostie et le sacrifice supprimera, ce que sur l’aile du temple [dans le Saint des Saints] sera le shiqoutsim meshomem et jusqu’à la consommation de la fin le meshom perdurera".

Vous connaissez par cœur cette parole-là puisque vous êtes des habitués de la Sainte Ecriture, et cette traduction est habituelle.

Si nous traduisons ce passage en français, nous obtenons ce que Saint Patrick, les saints prophètes, la Sainte Ecriture nous ont dit : l’Anti-Christ provoquera un désastre terrible, on ne pourra plus dire la messe, il n’y aura plus de sacrements, toutes les nations seront entièrement sous la main de l’Anti-Christ. L’Ange Gabriel dit simplement que la suppression de l’hostie vivante, du sacrifice parfait, la suppression de la visibilité du corps mystique de l’Eglise (sa visibilité, car l’Eglise durera toujours), seront dues à l’abomination de la désolation, au shiqoutsim meshomem qui ouvre les portes au pouvoir absolu universel de l’Anti-Christ chez tous les êtres humains en particulier, individuellement, et ensemble, collectivement. En plus, le shiqoutsim meshomem provoquera une désolation (meshom) métaphysique jusqu’à la fin du monde.

Cela veut dire que nous ne pourrons pas reprendre une spiritualité catholique d’avant le shiqoutsim meshomem pour continuer notre humanité chrétienne jusqu’à la fin du monde. Il faudra une autre spiritualité, il faudra un Monde Nouveau du Sacré Cœur, il faudra un Règne Nouveau du Royaume vivant de Jésus vivant entier, il faudra que le Corps mystique vivant de Jésus vivant soit établi sur un mode incarné différent surnaturel d’amour, de lumière et d’incarnation sponsale. Nous ne reviendrons pas en arrière, nous courrons à travers l’atmosphère à la rencontre du Seigneur pour les Noces de l’Agneau. La Parousie se déroulera sous nos yeux, pratiquement personne d’entre nous sera mort, mais ne croyez pas qu’à partir de ce moment-là la fin du monde est proche.

A Saint Padre Pio, quelqu’un disait :

"Si c’est cela, mais alors l’histoire de l’humanité arrive à sa fin, c’est bientôt la fin du monde !", ce à quoi Saint Pio répondit : "Imbécile, l’humanité n’est pas encore arrivée aujourd’hui à la moitié de son parcours historique".

Nous avons le temps ! Mais nous aurons la Parousie, ça oui ; la conversion d’Israël, c’est certain ; un seul troupeau un seul Pasteur, c’est évident ; le Règne du Sacré Cœur, c’est sûr.

Mais sous quel mode ? Comment s’y préparer ? Comment anticiper ? Comment incarner ?

Voilà les questions sur lesquelles j’aurais beaucoup aimé vous parler, mais pour l’instant je n’ai fait que l’introduction.

Ne nous affolons pas, l’Anti-Christ n’est pas là, nous n’y sommes pas encore, mais par contre le shiqoutsim meshomem oui, il y est, je vais y venir.

Mais pour l’instant, je vous donne la base de la Sainte Ecriture et la traduction de mes amis du Centre d’Etudes Scientifiques et Historiques qui travaillent depuis quarante ans sur la Bible. Ecoutez bien la traduction qu’ils m’ont donnée sur les versets 26 et 27. Il y a évidemment quatre fois plus de mots, puisque nous passons du pluri-syllabique au mono-syllabique, par une méthode de translittération à partir du copte le plus ancien qui est le plus proche de l’hébreu de l’époque. Je vous la lis sans commentaires :

" A l’époque de la fin, la science s’imposera et l’emportera sur le spirituel en commençant par la méthode d’avortement [pour faire un clone humain, il faut d’abord faire un avortement, vous le savez. Excusez-moi, j’ai dit sans commentaires] ; touchant à la vie, ils atteindront l’âme au moment où elle est créée par Dieu. Le démon mènera le monde vers la corruption et la mort. Le démon rassemblera des individus grâce à son intelligence maligne et son esprit infidèle. A cette époque de la fin…" qui est notre époque présente, puisque je peux vous donner la date du shiqoutsim meshomem. Un des phénomènes de la désolation divine est de savoir que même les chrétiens les plus branchés ne savent pas que le shiqoutsim meshomem a été décidé officiellement par toute l’humanité le 8 mars 2005.

J’y reviendrai, mais continuons pour l’instant la traduction :

"Le démon rassemblera des individus grâce à son intelligence maligne et son esprit infidèle. A cette époque de la fin, l’homme de science créera des fœtus avec des semences et des cellules congelées inanimées auxquelles il donnera vie ; mais comment pourra-t-il créer une âme ? Son savoir théorique ne pourra rivaliser avec l’Amour et la science de Dieu. Avant la fin des temps, le Malin, usurpateur de Dieu, travaillera à faire naître charnellement par suite de mutations scientifiques de semences et cellules fabriquées occupant le lieu de la féminité [l’ovule mère] et de l’innocence [l’ovule fécondé] pour la pire des abominations, négation du principe de la conception procréation désirée par Dieu, fabrication de copies à partir de particules congelées".

Nous avons la description exacte, datant de 3300 ans, du processus de la technique du clonage. Très impressionnant !

Sur le shiqoutsim meshomem, des discussions infinies se sont succédées, et certains ont même dit que c’était la suppression de la messe de Saint Pie V. Il faut faire très attention avec la bêtise humaine.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal a été saccagé (péché originel) par ceux qui décidaient par autorité paternelle et maternelle de toute l’humanité. Le peuple de Dieu, les fils d’Abraham, ont décidé de tronçonner le Fils unique de Dieu sur l’arbre de la croix. Et notre humanité, dans son individualisme aveugle, décide de tronçonner l’arbre de la vie.

Tout à l’heure, nous avons fait tournoyer le Sacré Cœur sur le drapeau français. Le premier pays à avoir discuté et mis en place l’abomination de la désolation de manière officielle est la France. La loi a été votée le 6 août 2004. Voici le commentaire qu’en avait fait Jacques Chirac deux ans avant :
"Nous parlons d’instituer une inacceptable intrusion de l’humanité dans le sanctuaire [le Saint des Saints] de la vie réservé à Dieu seul pour y faire son opération propre" ».‏


NB : un ami étudiant l'hébreu biblique et moderne, m'indique qu'il y a plusieurs formes d'interprétations : « abomination de la désolation, horreurs, désolation, désordre (?) ; et parce que les deux termes sont associés le sens est tout autre, on peut dire aussi "horribles abominations" c'est un pluriel ! Donc je le traduirai par ce terme plus proche de l'hébreu ancien surtout à cause des lettres en préfixes et des mots pluri-syllabiques tirés de Dn 9,27 qui exprime désolation sur désolation au pluriel avec force de termes : "transgressions à l'ordre" (traduction personnelle, à cause de la structure des termes !).

Je pense que "transgressions à l'ordre" est plus juste que "abominations de la désolation"  ou "horribles abominations" ; mais cela dit la même chose. Surtout que le temps indiqué parait être celui de la mort du Christ et que nous serions dans ce temps de l'abomination !

Voici l'original hébreu du "shiqoutsim meshomem" : שקִוּצִים   משוּמם. Les voies de Dieu sont impénétrables...».
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés