Une excellente publication, qui tombe bien.
Émission de Louis Daufresne, le grand témoin.

Le démon ne supporte pas que les époux s'aiment, révèle un exorciste

Incroyables révélations sur la puissance de l'amour et du sacrement de mariage, faites par le démon lui-même au cours d'un exorcisme.

"Je ne supporte pas qu’ils s’aiment !" C'est la réponse du démon qui a fusé, immédiate et claire, un jour que l'exorciste italien, le père Sante Babolin, l'interpellait sur la raison des tourments qu'il infligeait à l'épouse de l'un de ses amis.

Le sacrement du mariage, le plus proche de l'Eucharistie

"Pourquoi cette haine ?" Dans l'hebdomadaire Desde la Fé, le prêtre italien a avancé une explication : Satan déteste le mariage parce que c’est le sacrement le plus proche de l’Eucharistie. "Je m’explique : dans l’Eucharistie, nous offrons au Seigneur le pain et le vin qui, par l’action du Saint-Esprit, deviennent le Corps et le Sang de Jésus. Et, dans le sacrement du mariage, il se produit quelque chose de comparable : par la grâce de l’Esprit Saint, l’amour humain devient amour divin, si bien que, d’une manière réelle et particulière, les époux, consacrés par le sacrement du mariage, réalisent ce que dit l’Écriture Sainte : 'Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui'."

La dégradation de l’amour entre l’homme et la femme

Dans ce sens, le père Babolin a abordé la question de l'augmentation du nombre des séparations, dues pour la plupart à la dégradation de l’amour entre l’homme et la femme. Dans son encyclique Deus caritas est, le pape émérite Benoît XVI l'a souligné : "La façon d'exalter le corps, à laquelle nous assistons aujourd'hui, est trompeuse. L'eros rabaissé simplement au 'sexe' devient une marchandise, une simple 'chose' que l’on peut acheter et vendre ; plus encore, l'homme devient une marchandise". Et, commente l'exorciste italien, n’importe quelle boutique a besoin de renouveler sa marchandise pour la vendre – il en va ainsi du mariage fondé sur le sexe sans eros véritable.

Et, rappelle le père Babolin, "l'amour humain et divin, proposé par le sacrement du mariage, n'est pas un amour instinctif, pas plus instinctif que ne l'est la foi au Christ ; il a donc besoin d'être cultivé, il a besoin de vigilance et de patience". Il met donc en garde : "On arrive à l'infidélité par de petites infidélités… C'est pourquoi le dialogue et la confiance doivent toujours demeurer". Parce que "le diable tente les époux chrétiens pour les mener vers l’infidélité, précisément parce qu’il est haine et qu’il ne tolère pas l’amour. Et le remède, c'est la prière du rosaire récité en commun, outre les activités qui renforcent l'union".

À propos du pardon, le père Babolin affirme qu'il peut jouer un "rôle décisif", car "il renouvelle la grâce du sacrement de mariage". Mais le véritable pardon devrait être exceptionnel, car "vivre le mariage dans une constante recherche de pardon équivaut à vivre l'amour dans une salle de réanimation".

"L’idéal serait de découvrir, avec l’aide de personnes compétentes en matière de vie de la foi et de dynamique psychologique des relations, les pièges de l’Ennemi de l’Amour. Le sacrement de mariage offre la force de l’Esprit Saint pour que les époux constituent une sorte de personnalité corporative, accomplissant un chemin de sainteté", assure-t-il.

source
Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés