Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

« Condamnons le juste à une mort infâme » (Sg 2,1a,12-22)

Lecture du livre de la sagesse

Les impies ne sont pas dans la vérité
lorsqu’ils raisonnent ainsi en eux-mêmes : 
« Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie, 
il s’oppose à nos entreprises, 
il nous reproche de désobéir à la loi de Dieu, 
et nous accuse d’infidélités à notre éducation. 
Il prétend posséder la connaissance de Dieu, 
et se nomme lui-même enfant du Seigneur. 
Il est un démenti pour nos idées, 
sa seule présence nous pèse ; 
car il mène une vie en dehors du commun, 
sa conduite est étrange. 
Il nous tient pour des gens douteux, 
se détourne de nos chemins comme de la boue. 
Il proclame heureux le sort final des justes 
et se vante d’avoir Dieu pour père. 
Voyons si ses paroles sont vraies, 
regardons comment il en sortira. 
Si le juste est fils de Dieu, 
Dieu l’assistera, et l’arrachera aux mains de ses adversaires. 
Soumettons-le à des outrages et à des tourments ; 
nous saurons ce que vaut sa douceur, nous éprouverons sa patience. 
Condamnons-le à une mort infâme, 
puisque, dit-il, quelqu’un interviendra pour lui. » 

C’est ainsi que raisonnent ces gens-là, mais ils s’égarent ; 
leur méchanceté les a rendus aveugles. 
Ils ne connaissent pas les secrets de Dieu, 
ils n’espèrent pas que la sainteté puisse être récompensée, 
ils n’estiment pas qu’une âme irréprochable puisse être glorifiée. 

Le texte ci-dessus est un extrait de la Bible. C'est la lecture du vendredi de la quatrième semaine de carême. Vous pouvez recevoir les textes du jour en vous abonnant ici http://levangileauquotidien.org/M/FR/ ou là http://peripsum.org/M/TRF/
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :