De l'élection présidentielle - par Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

Quel est le peuple qui, en dehors de la Russie, ne souhaite un personnel providentiel ?
Un homme de la Providence ?

Ce qui induit que, ce ou ces peuples aient conservé leur foi, leur dieu, car le mot « providence » a pour sens ce que les dieux disposent pour nous les hommes. Oui, mais pour comprendre ce qu’est la Providence encore faudrait-il ne pas s’être détourné de la foi ni de la culture chrétienne.

Je crois que dans sa majorité les peuples et plus dramatiquement le peuple Franc, plus voisins de la litière des veaux que désireux de rejoindre le sommet du cloché de son église paroissiale, ont le goût de l’inexistence. Ils ne savent plus être.

L’homme de la Providence ne peut-être qu’à notre image ; il doit rassurer, consolider nos petits conforts à la petite semaine… Surtout qu’il ne nous sort pas de notre somnolence, il pourrait nous insécuriser. La médiocrité sécurisante et sécuritaire n’a pas de prix, même pas le prix de notre âme. Une âme, vous voulez rire !

Soyez rassurés braves gens, cet oiseau rare est à nos portes. Il est légion et piaffe d’impatience. Il a une belle gueule, médiatique, porteur d’un message de paix. Il vous sera si semblable qu’il sera le pur fruit de votre semence pasteurisée. Ce prétendant vient de vos entrailles éventrées.

Dans les ombres illuminatives se prépare celui que les prophètes ont annoncé. Sa seule fortune sera son sceptre de fer. Il rétablira l’autorité de la loi naturelle, il imposera le respect des lois de la création. Il soumettra les princes, en renversera beaucoup et les nations l’acclameront. Le saviez-vous ? Le saviez-vous ? Dieu est fidèle en sa promesse.

Ces présidentielles pourraient être les dernières ainsi que les prochaines législatives. Beaucoup de ces chers élus regretteront leur ambition, regretteront d’avoir rejeté le baptême de Clovis.

Ne vous croyez pas obligé de choisir entre deux maux, de choisir le moindre mal. Le vote blanc est légitime et refuser de choisir entre les maux différents, entre les médiocrités, c’est faire preuve de liberté morale et avoir un souci majeur du bien commun.

Ne donnons pas de légitimité à un mode de gouvernement, à un personnel qui n’a plus guère l’intelligence du bien commun, qui n’est plus habité par la volonté de servir la patrie au-delà des mots. Laissons ces ombres élitistes dans leurs ténèbres…

surleroc.org

Related Posts with Thumbnails
Accueil

Un article vous à plu ?
Soutenez l'évangélisation gratuite sur ce blog !
Commandez des articles similaires :
- par téléphone au 0(033)5 65 78 01 95
- par courrier : glissez votre chèque + forfait de 6,50€ port dans une enveloppe timbrée à Chrétiens Magazine, 14 rue des écoliers, 22200 PLOUISY - FRANCE
- par internet : www.asonimage.fr
Contact mail : chretiensmagazine@gmail.com

Abonnez-vous à la revue :
14 rue des écoliers,
22200 PLOUISY - FRANCE
tel : 0(033)5 65 78 01 95
Abonnement 1 an: 35€ (10 parutions)
Dom, Tom et étranger: 48€

Que Dieu vous bénisse !

Articles les plus consultés