Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Le plan de Satan sur le monde - H. Le Caron

L'Archange saint Michel frappant Satan 
Satan existe. Les légions infernales existent. Déjà, saint Paul nous avertissait que nous n'avions pas seulement « à lutter contre la chair et le sang, mais contre les princes, contre les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans l'air » et il nous recommandait de revêtir l'armure de Dieu pour ne pas être séduits (Épilogue de l’Épître aux Éphésiens).

Un catholique ne peut nier par conséquent l'existence de Satan qui a été affirmée par Notre Seigneur Lui-même, par tous les saints et par les plus grands papes.

J'ai suivi autrefois les conférences du Père Mathieu, exorciste désigné officiellement par l'Eglise (notamment pour les régions de Suisse et du Jura), et que j'ai eu la surprise de voir apparaître sur mon écran de télévision (janvier 1985. « Profession : Exorciste ». Malheureusement on présentait en même temps un pseudo-exorciste des plus suspects).

Il suffit d'entendre parler ce Capucin déjà âgé pour être convaincu de l'immense puissance de cet archange déchu dont le nom primitif "Lucifer" signifie lumière. Le Père Mathieu insistait, lors de cette émission de télévision, sur le fait que Satan a sa propre Eglise (la Contre-Eglise) et ses armées constituées non seulement d'anges révoltés, mais aussi d'hommes qui ont choisi le parti du démon. De nos jours, précisait-il, sa puissance sur le monde est telle qu'il est même parvenu à faire supprimer la prière à saint Michel Archange, ordonnée par le pape Léon XIII, que la Chrétienté récitait avant le Concile à chaque messe, au bas de l'autel.

Or il serait inconcevable qu'un archange possédant une telle puissance1, disposant de tels moyens, ayant une telle haine de Dieu et de l'humanité, n'ait pas établi de plan pour contrarier les desseins de notre Rédempteur et pour imposer son absolue domination sur le monde.

L'objectif à atteindre est de perdre les hommes que Notre Seigneur a rachetés du prix de son sang (Satan est en grande partie responsable du péché originel. Il est menteur dès l'origine et tentateur) ; mais Satan, dans son orgueil incommensurable, a aussi comme ambition finale, non seulement de régner sur tous les hommes, mais de se faire adorer par eux comme Dieu. C'est là l'inversion satanique suprême. La créature que Dieu a créée par amour devra reconnaître et adorer, comme s'il était son Dieu Créateur, l'usurpateur, le principe du mensonge, le semeur de haine, l'ennemi de Dieu qui prétendit s'égaler à Lui (« Qui est comme Dieu ? » fut le cri de l'Archange Saint Michel lorsqu'il chassa du Ciel Lucifer et les anges révoltés).

Et l'Écriture nous enseigne qu'il y parviendra pendant une courte durée avant d'être anéanti par Dieu lui-même.

Saint Paul précise dans la seconde Épître aux Thessaloniciens, ch. 2, à propos de l'Antéchrist :
« Que personne ne vous égare d'aucune manière ; car auparavant viendra l'apostasie et se manifestera l'homme de péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou honoré d'un culte jusqu'à s'asseoir dans le sanctuaire de Dieu et à se présenter comme s'il était Dieu... Car le mystère d'iniquité s'opère déjà, mais seulement jusqu'à ce que celui qui le retient encore paraisse au grand jour. Et alors se découvrira l'impie que le Seigneur (Jésus) exterminera par le souffle de sa bouche et anéantira par l'éclat de son avènement. » (Traduction de Crampon.)
Il s'agit là d'une prophétie qui n'est pas conditionnelle ; elle ne peut être écartée par nos prières et nos pénitences. C'est une vue sur l'avenir que Dieu nous donne dans l'Écriture2.

Satan doit régner ; il règnera pendant une brève période (Mathieu ch. XXIV, 22).

Mais pour qu'il puisse régner sur toute la terre, il faut, semble-t-il, qu'il soit le maître incontesté d'un gouvernement mondial. Comment pourrait-il régner autrement ? L'antéchrist annoncé par l'Écriture sera vraisemblablement un homme possédé par Lucifer et il détiendra alors tous les pouvoirs, politique, économique culturel et religieux3. Il exercera sur le monde une dictature absolue. Nul ne pourra subsister (à l'exception de quelques serviteurs de Dieu qui s'enfuiront au désert) s'il n'a pas la marque de la bête (Apocalypse de saint Jean chap. XIII, 16-17. Voir aussi message de La Salette).

Notre Seigneur a dit encore : « Celui qui n'est pas avec moi est contre moi » (Luc 15, V. 23). Il n'existe pas de neutralité entre le bien et le mal, entre la vérité et l'erreur. Ici-bas, chacun doit choisir son camp. L'existence terrestre est un lieu d'épreuve et nous serons jugés pour l'Éternité selon le choix que nous aurons fait. Malheur à celui qui aura choisi le parti du démon !

L'Ancien Testament nous donnait déjà le même avertissement :
« Car Dieu a créé l'homme pour l'immortalité et il l'a fait à l'image de sa propre nature. C'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde ; ils en feront l'expérience, ceux qui ont choisi le parti du démon » (Sagesse II, 23-24).
L'Écriture nous enseigne également ce qu'il adviendra à la fin des temps :
Convenerunt in unum
Adversus Dominum
Et adversus Christum ejus.
Ils se sont assemblés pour ne faire qu'un contre le Seigneur et contre son Christ (Ps. 2).

1 Le Père Lamy, le saint Curé de La Courneuve, a dit que les hommes ne pouvaient imaginer ce qu'était la puissance d'un archange même déchu.

2 Les prophéties de l'Ancien Testament ayant trait à la venue du Messie et à son sacrifice n'étaient pas conditionnelles. Elles devaient nécessairement s'accomplir. Au contraire, Ninive devait être détruite, mais ses habitants firent pénitence et elle ne le fut pas : prophétie conditionnelle.

3 La nomenklatura soviétique qui concentrait en quelques mains le pouvoir politique, économique et culturel, nous donne une idée de ce que sera le pouvoir de l'Antéchrist. Mais la nomenklatura n'était que la tête dominatrice d'une préfiguration antéchristique qui était loin d'atteindre la puissance du véritable Antéchrist, lequel aura droit de vie et de mort sur le monde entier.

Extrait de : Le Plan de domination mondiale de la contre-église : L'Apostasie des nations et le gouvernement mondial par monsieur Hubert Le Caron.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :