Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Tenue vestimentaire et Dignité humaine


Portrait de la reine Elisabeth d'Autriche, épouse de Charles IX - vers 1570 -
Elisabeth était une catholique fervente, assez discrète et empreinte d'une grande douceur. 

« Considérez les lis des champs [...] je vous le dis, Salomon lui-même dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un deux. » Saint Matthieu 6,29 
Dieu a revêtu chacune de ses créatures de pureté et de beauté. Et on ne se lasse pas de les regarder avec joie et admiration.

L'homme, par le péché originel, a perdu sa pureté originelle. Dès lors, la beauté de son corps provoque le trouble et la convoitise.

C'est pourquoi, Dieu lui-même a revêtu Adam et Ève, afin de les éduquer à la modestie des sens de la vue et du toucher qui réveillent la concupiscence de la chair.

Le vêtement désormais ne sert pas seulement à préserver le corps des intempéries, mais il est encore nécessaire pour protéger la pudeur et la chasteté, et cela été comme hiver !

Tant que la modestie chrétienne ne sera pas pratiquée, la société continuera de s'avilir. 
« La société parle par le vêtement qu'elle porte. » Pie XII 
D'où viennent ces désordres moraux, ces divorces, ces viols, ce tourisme sexuel, cet avilissement de la jeunesse ? Des modes impures et provocantes dans la rue, dans les images, dans le travail, dans les écoles, à la télévision.

L'âme qui veut rester chaste se doit de baisser les yeux, de fermer les oreilles, afin de ne pas être provoquée. C'est vraiment une agression continuelle que le monde nous offre !

Et vous accepteriez d'y participer sous prétexte de mode, pour ne pas paraître "vieux jeu" !...
« Les personnes qui suivent la loi de Dieu ne doivent pas suivre la mode. » Bienheureuse Jacinthe de Fatima 
Nous nous trouvons devant deux solutions pour le choix de l'habillement, 
  • ou devenir une personne admirée, 
  • ou devenir une chair convoitée. 

1 - Devenir une personne admirée et aimée

Notre corps est non seulement le vêtement de notre âme qui doit ressusciter au dernier jour, mais aussi le tabernacle de la Sainte Trinité

C'est pourquoi nous devons l'envelopper d'un vêtement, non seulement décent, mais également digne. Celui-ci doit être un petit reflet de la beauté de l'âme en état de grâce. 

Hélas ! Combien de jeunes ou de moins jeunes sont habillés sans goût, fagotés avec un tas de chiffons ! Ce n'est pas un bon témoignage, car leur apparence n'est pas le reflet de la beauté de leur âme, de leur vie. C'est une forme de laisser aller qui n'est pas apostolique. 

La beauté de l'âme réside dans l'état de grâce et l'union à Dieu. A l'extérieur, elle se manifeste par un regard limpide et rempli de bonté, un sourire chaleureux, du dévouement dans le don joyeux de soi-même. 

Le vêtement va souligner cette beauté intérieure. Il sera simple et modeste, engendrant le respect et la vertu ; il sera harmonieux dans les formes et les couleurs, avec une certaine élégance qui révèle le bon goût et la noblesse de l'âme. 

L'épouse veillera, même chez elle, à être modeste et jolie pour sa famille ; ajoutant à sa disponibilité et bonne humeur habituelles, ce côté agréable dans l'habillement. 

La jeune fille saura exprimer à travers son vêtement, ses qualités intérieures de pureté et de délicatesse, de simplicité et de gaieté. Et c'est ainsi qu'elle trouvera un mari digne et vertueux, et fondera un foyer stable et heureux. 

La vraie beauté grandit dans la pureté et la modestie. 


2 - Devenir une chair convoitée

En refusant de mettre la présence de Dieu et la vertu au centre de sa vie, la femme va ternir la beauté du reflet divin qui est en elle, au profit de la séduction. Ne cherchant plus d'abord à plaire à Dieu, elle va chercher à plaire aux hommes. Dès lors, son cœur ne sera plus pur, et.insensiblement sa tenue ne sera plus modeste. 

De plus, comme la mode et donc l'environnement est largement immodeste, l'effet de concurrence va jouer en faveur de l'indécence, voire même chez certaines, du ridicule. 

La femme chrétienne, n'étant plus objet d'admiration et d'estime par une vraie beauté reflet de ses vertus, devient bien vite un objet de convoitise par sa tenue relâchée et provocante. 

Une femme doit savoir que l'homme est très sensible au corps féminin, et qu'il y a un aspect suggestif dans le demi-vêtu : épaules nues, décolleté prononcé, robe largement fendue ou tant soit peu transparente... Tout cela peut être une occasion de péché mortel pour les autres et donc aussi pour la personne qui en est responsable. 
« Et moi je vous dis que quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà commis l'adultère dans son cœur. » Saint Matthieu 5,28 
Et que dire des modes actuelles qui sont souvent laides et pour le moins provocantes : mini-jupes, robes longues fendues jusqu'au-dessus du genou, jupes portefeuilles qui s'ouvrent largement en marchant, vêtements moulants qui mettent en évidence les formes du corps ?... 

Même si vous n'avez pas de mauvaises intentions en suivant la mode, vous êtes responsable des péchés qui se commettent à cause de vous. 

En provoquant les regards immodestes des hommes, 
Sachez que vous encourez les foudres de Dieu ! 


Mais alors, comment s'habiller ?
  • Avec goût et modestie. 
  • En travaillant l'harmonie des formes et des couleurs. 
Il existe une mode honnête qui exprime un certain goût et qui met en relief chaque personnalité. 

Pourquoi se confiner dans le sombre, dans le gris ou le noir, dans le délavé, le bariolé, quand on est jeune ? Il y a des couleurs gaies sans être agressives, il y a des ensembles harmonieux à réaliser. Il faut former les enfants au bon goût, dès leur enfance. 

Pour la coupe, une formation facile vous permettra de la réaliser vous-même, de manière à avoir des vêtements suffisamment amples et modestes. La jupe doit couvrir les genoux, de telle sorte qu'en étant assise la tenue reste correcte. 
« Que les femmes aient une tenue décente, et soient parées avec modestie. » Saint Paul 1 Tim. 2,9 
Que dire des pantalons non serrés, des jupes-culottes

Dans certaines circonstances, ils peuvent être une question de prudence (métro, certains lycées...). Mais il faut que cela reste des exceptions que l'on s'impose à regret ; le danger éloigné, il faut reprendre de suite une tenue féminine. Le pantalon ne va pas avec la morphologie de la femme. De plus, dans nos sociétés, il est réservé à l'homme, à l'autorité, d'où l'expression pour une femme qui gouverne dans son foyer : « elle porte le pantalon ». 

Notons enfin qu'à l'église, la tenue doit être non seulement correcte, modeste, mais encore respectueuse

Les bras seront couverts. Le voile sur la tête manifestera que la femme qui engendre la vie, est par excellence un tabernacle du Saint-Esprit. Refuser ce signe, c'est montrer que Dieu n'est pas au centre de sa vie. Mais là encore, il faut rester dans le bon goût et ne pas tomber dans le ridicule. 



Un feuillet de la publication ci-dessus est édité par l'Association Notre-Dame du Pointet B. P. 4 03110 Broût-Vernet.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :