Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Les Apparitions de Querrien - Le "petit Lourdes Breton"


La statue de la Notre-Dame de Querrien fut couronnée en 1950,
en présence de quelque 20 000 pèlerins et de tous les évêques de Bretagne.

Querrien est un hameau de 25 habitants, sur la commune de La Prénessaye (Côtes-d'Armor), en bordure de la forêt de Loudéac et à 50 km environ de Saint-Brieuc.

Bref, un lieu un peu perdu au centre de la Bretagne.

Pourtant, cinq ou six fois par an, Querrien attire jusqu'à 8000 personnes. C'est le cas notamment pour les « grands pardons » du 15 août, avec de nombreux estivants, et du 8 septembre.

En l’an 610, saint Gall, venu d’Irlande avec saint Colomban, fit construire un oratoire à Querrien et y sculpta une statue de la Vierge à l’Enfant. Il y fit également jaillir une source. L’oratoire s’agrandit en une chapelle, qui, du fait des temps difficiles, s’écroula ensuite, laissant enfouie la statue.

En 1652, le 15 août, la sainte Vierge apparut à une jeune bergère de onze ans, Jeanne Courtel, alors sourde et muette. La sainte Vierge engagea un dialogue avec l’enfant, qui, pour la première fois, parla et fut ainsi guérie de ses infirmités. Dans la foulée, à la demande de la Vierge Marie, on creusa le sol à l’endroit indiqué par la Mère de notre Sauveur, et la statue de saint Gall fur retrouvée.

L’apparition, authentifiée dès la même année par l’évêque de Saint-Brieuc, entraîna la construction d’une chapelle, conformément à la demande de la Sainte Vierge. Commencée dès l’année 1652, la chapelle fut immédiatement un lieu de pèlerinage.

La statue de la Vierge Marie fut couronnée en 1950, en présence de quelque 20 000 pèlerins et de tous les évêques de Bretagne. De nouvelles constructions furent érigées et bénies en l’an 2000 par le cardinal Lustiger, archevêque de Paris.

Plusieurs Pardons se déroulent chaque année en ce haut-lieu de spiritualité - situé sur la commune de La Prénessaye, près de Loudéac - seul lieu d’apparition mariale en Bretagne reconnue par l’Eglise.

Deux grands Pardons ont lieu chaque année : celui du 15 août, date anniversaire de l’apparition de la Sainte Vierge, et fête de Son Assomption ; celui du deuxième dimanche de septembre, en commémoration du 11 septembre 1652, où Mgr de la Barde, alors évêque de Saint-Brieuc, vint reconnaître l’authenticité des apparitions.

Des Pardons sont également organisés en octobre, pour la fête de Notre-Dame du Rosaire, et le 8 décembre, pour la fête de l’Immaculée Conception de Marie, Mère de l’Enfant-Dieu, où Mgr de la Barde, évêque de Saint-Brieuc à l’époque, vint reconnaître l’authenticité des apparitions.

Lorsque le 15 août 1652, la Vierge Marie apparaît à Jeanne Courtel, le premier dialogue de la petite sourde-muette a été le suivant :
— Charmante bergère, donne-moi l’un de tes moutons.
— Ces moutons ne sont point à moi… ils sont à mon père.
— Retourne voir tes parents… et pour moi demande un agneau.
— Mais qui gardera mon troupeau ?
— Moi-même, je garderai tes moutons !
La petite est retournée vivement chez ses parents où tout le monde a été abasourdi de l’entendre parler :
— Mon père, une dame est venue me voir, et elle m’a demandé un de vos agneaux.
— Ah ! ma fille, si cette Dame t’a rendu la parole, nous lui donnerons tout le troupeau.
— Elle a dit aussi qu’il fallait fouiller la mare pour retrouver son image enfouie et perdue il y a des siècles.
— Et que t’a-t-elle demandé d’autre ?
— Elle dit qu’elle est la Vierge Marie, et qu’il faut lui construire une chapelle au milieu du village pour que les pèlerins puissent venir en foule pour l’honorer.
— Si tu dis vrai, nous demanderons à l’évêque de nous permettre de lui construire un sanctuaire. »
« À longueur d'année, des gens du département et d'ailleurs s'arrêtent pour prier ici », constate le P. Pierre de Couëssin, recteur du sanctuaire depuis 2004.

Le lieu bucolique est propice au recueillement, à l'intériorité.
« Querrien est un lieu de foi et d'espérance ».
En 2005, Querrien, qui était déjà le « seul lieu d'apparition de Marie, en Bretagne, reconnu par l'Église » - comme on peut le lire sur le site Internet -, a été élevé, par Mgr Lucien Fruchaud, au rang de sanctuaire diocésain, après d'importants travaux d'aménagement. Aujourd'hui, ce sont près de 100 000 personnes qui passent ici chaque année.

Jean Stiegler
https://la-nouvelle-france.fr/


La chapelle de Querrien à 360° :
Réalisation : Arnaud Chapin https://bretagne-en-3d.com/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :