Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Messages reçus dans la prière par Laurence Saint-Jean en avril 2020





Le 2 avril 2020 (à 13 h 30) :
« Mes bien-aimés, que le manque de Messe ravive en vous votre soif de Moi, votre Dieu, votre soif de Mon Amour, de Ma Miséricorde et de Mon Pardon. Vous ne savez pas combien de temps durera votre confinement. Mais faites-Moi confiance et continuez de prier, car Je me sers de cela pour ramener un grand nombre d’âmes vers Moi.
Ne craignez pas, vous n’êtes pas seuls, car Je suis avec vous pour vous accompagner, vous soutenir et vous guider pendant cette pandémie. Croyez en Moi et vous vivrez pleinement dès cette terre, et éternellement au Ciel. »
Le 3 avril 2020 (à 15 heures) :
« Mes chers enfants, vos gouvernants profitent de la pandémie du coronavirus pour étendre leur culture de mort. Mais comment peuvent-ils croire que Je vais bénir leurs agissements coupables, quand ils passent par cette terrible épidémie pour décréter de nouvelles lois impies ? Ils prônent le mal en le faisant passer pour un prétendu bien. Mais ne soyez pas dupes, mes enfants. Et sachez que, par vos ferventes prières, unies à l’intercession de Marie, vous accomplirez davantage de miracles et de guérisons que leurs léthargiques remèdes.»
Le 4 avril 2020 (à 11 heures) :
« Mes fidèles disciples se reconnaîtront à la paix profonde qu’ils éprouveront et qui émanera d’eux, même au plus fort des événements, même au sein des violences encore à venir. Car, connaissant l’Écriture Sainte et les prophéties annonciatrices des divers séismes qui ébranleront l’humanité tout entière et votre planète, ils sauront que leur délivrance est proche et que leur Sauveur est à l’œuvre pour contrer définitivement le Mal, malgré ses avancées notables en bon nombre de cœurs.
Soyez forts et persévérants au cœur de la tourmente, mes enfants chéris, car bientôt Je viens, et tous les anges ainsi que les saints du Ciel, avec l’assistance de la Vierge Marie et de saint Joseph, sont déjà là, auprès de vous, pour vous aider et vous secourir en cas de
dangers, dans cette bataille finale. »
Le 5 avril 2020 (à 12 heures), après la Messe des Rameaux :
« Mes chers enfants, pendant cette période de confinement qui vous est imposée, Je vous en prie, revenez à une foi pure, simple, authentique, qui ne s’encombre pas de respect humain, d’aspect extérieur et formel, de qu’en dira-t-on, mais qui vous nourrisse profondément dans un Cœur à cœur continu et saint avec Moi, votre Seigneur Créateur et Sauveur.
Votre foi, pour tenir dans les épreuves présentes et encore à venir, doit encore s’approfondir, se purifier, jusqu'à irriguer chacune de vos veines, chacun de vos muscles, chacune de vos pensées, chacune de vos prières. C’est elle qui vous relie à Moi et qui vous fait recevoir toute nourriture terrestre et spirituelle nécessaire à votre vie sur la terre. Ne la reniez pas, surtout en ce temps d’épreuves. Revenez à Moi de tout votre cœur, et vous serez ainsi assurés que Mon Amour, ma Compassion, Mon Assistance ne vous feront pas défaut.
Mes enfants, Je désire le meilleur pour vous tous. Mais ce bien suprême ne peut tolérer que vous continuiez votre vie de péchés comme si Je n’existais pas. Car pour vous conduire à la Vie éternelle, J’ai besoin que vous renonciez de votre plein gré à cette vie de péchés qui vous détruit et vous éloigne de Moi. Pour votre Salut, revenez à Moi, mes tout-petits, d’un cœur repentant.
Quant à toi, mon enfant, prie beaucoup pour ceux qui sont atteints du coronavirus ou par d’autres misères humaines, et offre pour eux tes maux divers et variés, afin que Je puisse sauver les âmes d’un grand nombre. »
Le 6 avril 2020 (à 12 h 30) :
« Mes chers enfants, l’erreur serait de penser, surtout pour les plus jeunes d’entre vous, que vous avez largement le temps de vous convertir, avant de vous présenter devant Moi, et de ne vouloir vous y préparer qu’un dernier instant. Car nul sur cette terre ne connaît l’heure à laquelle Je mettrai un terme à sa vie. N’en déplaise aux beaux penseurs : Je suis non seulement le Maître de vos existences, mais également le Maître de votre mort, car Moi seul sais le moment optimal où votre vie doit s’achever.
Une autre erreur serait de reprendre, après le confinement, votre existence comme avant, comme si de rien n’était, et sans prendre en compte ce que cette terrible pandémie vous a appris sur vous-mêmes et sur les autres. Car pour toutes les consciences humaines, il devrait y avoir un avant et un après, à la suite de cet événement mondial qui a rejoint et rattrapé l’humanité tout entière.
Non, mes enfants, votre vie n’est pas longue en réalité. Au regard de Mon éternité, il est une poussière d’atome et s’avère très courte. Le temps passe très vite pour vous et un chemin de vertus, pour obtenir le Salut, ne se prépare pas au dernier instant. Sachez-le, vous mes enfants volages et infidèles qui, une fois les menaces et le danger disparus, reprennent leur existence insouciante, gorgée de plaisirs, de détentes et de loisirs, oubliant leur conscience, mais aussi et surtout l’avenir de leur âme.
Comprendrez-vous, Mes enfants, que Je chéris votre âme par-dessus tout, car c’est elle, immortelle, qui perdurera après que votre corps sera enseveli en terre. Tant de vous la négligent encore, malgré les multiples avertissements du Ciel, et combien parmi vous vivent, mangent et boivent comme s’ils n’en possédaient pas…
Ah ! mes enfants, l’heure qui approche sera terrible pour tous ceux qui ne se seront pas préparés au combat à venir, celui du Bien contre le Mal ambiant qui gagne du terrain dans vos esprits trop faibles pour lui résister, combat orchestré par Satan lui-même. Mais combien peu êtes-vous à en être conscients…
Si vous saviez combien de larmes versent Mon Fils bien-aimé, la Vierge Marie et tous les saints du Ciel, malgré leur état de béatitude éternelle, quand ils vous voient prendre le chemin de la perdition. Reprenez-vous, mes chers enfants, convertissez-vous, rachetez-vous une bonne conduite pendant qu’il en est encore temps, afin que Mon Jugement ne soit pas trop sévère à votre égard. C’est le moment ou jamais, mes enfants bien-aimés. »

Les articles les plus consultés sur ce site :