Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il
Visionnez les vidéos Maria Valtorta sur YouTube
_____________________________________________

On reconnaît bien l'arbre à ses fruits (09.03.2010) Jean


Quand elles sont dans la détresse ou dans des problèmes de santé physiques, psychologique ou parfois spirituelle sont nombreuses les personnes qui ont recours à un guérisseur, si ce n'est à un voyant. Et généralement elles en sortent encore plus meurtries.

Au temps de Jésus, les guérisseurs étaient fort nombreux, à cette époque les gens ne savaient vraiment plus à quel guérisseur se vouer. Jésus ne guérissait pas comme les autres. Il avait, à sa manière bien à lui, celle de rencontrer des malades, mais également des possédés et des démons. Aussi guérissait-il en homme qui a autorité.

Hélas, bien trop souvent, le guérisseur est très à l'honneur, il utilise la presse écrite mais aussi l'Internet ou la télévision. Il vous promettra le salut, il ne vous demandera pas de faire des efforts, si ce n'est un peu d'obéissance mais une bourse bien ouverte et garnie. Comprenez bien que ces guérisseurs ou voyants oublient l'essentiel : chaque homme, chaque femme est un mystère et une histoire sacrée.

Votre société regorge de ce genre d'individus qui savent si bien profiter de la misère humaine et de la naïveté des gens pour leur extorquer de l'argent en exerçant de soi-disant don de guérison et même de voyance et souvent ces deux activités sont réunies. Contre cette race d'escrocs, Jésus vous met en garde : " On reconnaît l'arbre à ses fruits. " Et le dicton : " L'habit ne fait pas le moine " est bien réel, aussi vous avez toujours à montrer une grande suspicion.

Si la Providence vous y conduit, vous pouvez connaître des hommes et des femmes qui ont le courage, comme certains prêtres, de donner d'eux-mêmes tout comme le Christ a donné. Vous les reconnaîtrez à leur discrétion et à un comportement exemplaire et miséricordieux. Effectivement, ils vivent modestement et demeurent toujours disponibles et appréciés dans leur voisinage. Vous discernerez donc ces guérisseurs à leur manière d'être et de vivre. Et soyez encore mieux rassurés s'ils agissent en complet accord avec l'enseignement de l'Église.

Soyez certains, que le Christ est venu pour que les hommes aient la vie, et qu'ils l'aient en abondance. Et cette vie, le Seigneur Jésus la diffuse généreusement aux membres de son corps mystique qui est l'Eglise et cela à travers les sacrements. Il est essentiel que les fidèles comprennent toujours mieux, que pour accéder au Salut tout en suivant les remèdes et conseils de ceux qui sont chargés de la santé, ils ont à accepter toute souffrance tout comme Jésus en a donné l'exemple.

Seules vos vies libérées, offertes, peuvent être en mesure d'édifier en vous le Temple Saint dont le Christ est venu poser la première pierre. Vous ne pouvez ignorer que tout peut vieillir, tout peut passer, tout peut mourir mais que c'est au plus profond de vos cours qu'est inscrite la présence vivante de Dieu et tous ensemble vous êtes le Temple de Dieu. Oui le Temple de Dieu, c'est vous ! Temple où Dieu régnera éternellement, vous êtes Son Tabernacle parce qu'Il est avec vous sur votre route ; Il a soif en vous, Il a faim en vous. Vous anticipez d'une manière très réelle ce moment d'éternité en communiant ensemble à la Sainte Hostie, pour la gloire de Dieu et le Salut du monde.

Comprenez qu'il ne s'agit pas uniquement d'éliminer le mal, en guérissant physiquement, mais d'avoir la capacité, et même la joie, de porter votre croix avec le Christ. N'oubliez pas que Jésus a racheté la souffrance et la mort, celle-ci n'étant plus le signe du péché, mais un instrument de Rédemption.

Sous la Lumière du Père Eternel, l'infini amour du Seigneur Jésus et de la Sainte Vierge Marie, nous vous bénissons au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Votre Jean, messager de la Lumière

Le 13 décembre 1996, le Français Jean Cara, âgé de 43 ans, meurt d'une hémorragie interne. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents des messages d'amour, d'espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :