Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il
Visionnez les vidéos Maria Valtorta sur YouTube
_____________________________________________

Saint Charbel



Charbel Makhlouf (ou simplement Saint Charbel), né Youssef Antoun Makhlouf à Bekaa Kafra (Liban Nord) le 8 mai 1828, et décédé le 24 décembre 1898, est un moine libanais maronite. Après sa mort plusieurs personnes ont vu des lumières mystérieuses au-dessus de sa tombe, et depuis l'endroit est devenu un très important site de pèlerinage.

Sa vie
Charbel reçoit une éducation très pieuse, qui lui donne la passion de la prière. Il suit ses deux oncles ermites au monastère de Saint Antoine Kozhaya où il se consacre à une vie monastique et recluse.
En 1851, il quitte le village familial et se rend au monastère de Notre-Dame de Maifouk où il passe sa première année monastique, puis va au monastère Saint Maron à Annaya (Mont-Liban), où il rejoint 'l'Ordre libanais maronite' sous le nom de Charbel, un des martyrs de l'Église d' Antioche du IIe siècle. Le 1er novembre 1853, il prononce ses vœux au Monastère de Saint Maron à Annaya. Il complète ses études théologiques au monastère de Saint Kobrianous et Justine à Kfifan, Batroun.
Il est ordonné prêtre à Bkerké, au patriarchat maronite, le 23 juillet 1859. Il vit pendant 16 ans au monastère de Saint Maron à Annaya. Le 15 février 1875, il rejoint l'ermitage de St Paul et Pierre qui fait partie du monastère. Il était un saint et un ermite typique, il occupe son temps par la prière et l'adoration, et a rarement quitté son ermitage où il reste pendant 23 ans.

Sa mort
Le 16 décembre 1898, Charbel est atteint de paralysie en célébrant la messe. Il agonise durant huit jours et meurt le 24 décembre.
Après la mort de Charbel, on remarque que du sang suinte de son corps. Lorsqu'il est enterré, c'est le tombeau qui se met à suinter. Bientôt, une foule de plus en plus nombreuse visite son tombeau y conduisant des malades pour lui demander des grâces.

Vénération
Il est béatifié le 5 décembre 1965, et canonisé par le pape Paul VI le 9 octobre 1977. Aujourd'hui encore, saint Charbel Maklouf, humble moine et prêtre, attire des foules où se côtoient chrétiens et non-chrétiens. Liturgiquement l'Église le commémore le 24 juillet. Dans sa région il est fêté le 24 décembre.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :