Notre Père, qui êtes aux Cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel; Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.                           Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il                          Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Un traité des Nations Unies veut rendre criminel l’enseignement de l’Église




Selon c-fam, organisation pro-famille présente à l’ONU :

La semaine dernière (février 2019), j’ai alerté sur les négociations en cours aux Nations Unies en vue d’un nouveau traité juridiquement contraignant qui transformera des enseignements de l’Église en crimes contre l’humanité.

Certains de ceux qui m’ont écrit étaient incrédules. Comment cela pouvait-il être possible ?

Voici comment.

Les États membres des Nations Unies sont en train de négocier un nouveau traité juridiquement contraignant sur les « crimes contre l’humanité ». Ces derniers sont généralement considérés comme des crimes qui blessent toute l’humanité, comme le génocide des Juifs par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le nouveau traité pourrait bien comprendre les éléments suivants :
« Orientation sexuelle et identité de genre »
Et
« Grossesse forcée »
Sachez que nous sommes contre toute discrimination injuste contre ceux qui sont attirés par les personnes du même sexe. Cependant, nous ne pouvons soutenir l’idée selon laquelle s’opposer à « l’orientation sexuelle et à l’identité de genre » serait un nouveau « crime contre l’humanité ». Cela incriminerait l’enseignement de l’Église.

Nous nous sommes trouvés affrontés à la « grossesse forcée » lors de la création de la Cour Pénale Internationale, il y a vingt ans. Entre les mains de la gauche, « grossesse forcée » est une expression signifiant qu’une femme ne peut avoir recours à l’avortement.

En travaillant avec les États membres des Nations Unies il y a vingt ans, nous l’avions fait définir comme le viol répété d’une femme ayant pour objectif de modifier le profil démographique d’un pays, autrement dit, retenir une femme prisonnière jusqu’à l’accouchement.

Mais la gauche revient à la charge et veut inclure la « grossesse forcée » dans le nouveau traité mais sans définition, de manière qu’elle puisse la définir plus tard contre les enfants à naître.

C’est ainsi que le nouveau traité va rendre criminels les enseignements de l’Église.”


Merci à Michel
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Les articles les plus consultés sur ce site :

Chrétiens Magazine soutient l'association Maria Valtorta :